- PUBLICITÉ -
Les néo-démocrates dénoncent le budget conservateur

Le budget déposé par le ministre Jim Flaherty, ici félicité par le premier ministre Stephen Harper, a été dénoncé par les députés néo-démocrates de la couronne nord de Montréal.

Les néo-démocrates dénoncent le budget conservateur

«De mauvais choix», disent-ils

Sans surprise, l’ensemble des députés néo-démocrates de la couronne nord de Montréal, à savoir les Charmaine Borg, dans Terrebonne-Blainville, Mylène Freeman, dans Argenteuil-Papineau-Mirabel, Alain Giguère, dans Marc-Aurèle-Fortin, Laurin Liu, dans Rivière-des-Mille-Îles, et Manon Perreault, dans Montcalm, ont dénoncé d’une seule voix le budget déposé le 29 mars dernier par le ministre des Finances du Canada, Jim Flaherty.

«Les familles, les personnes âgées et les travailleurs sont encore une fois les grands perdants du budget conservateur», ont-ils commenté dans un communiqué émis au lendemain du dépôt de ce budget fédéral 2012-2013.

«Le directeur parlementaire du budget et l’étude de l’OCDE sur les pensions expliquent clairement que le programme de Sécurité de vieillesse est viable. Ces coupures budgétaires sont purement idéologiques. Ce sont encore une fois les gens les plus vulnérables qui vont payer le gros prix pour ces mauvais choix», a déploré, dans un premier temps, le député Alain Giguère.

Les coupures dans la fonction publique canadienne – environ 19 000 emplois – sont également décriées par la troupe du nouveau chef Thomas Mulcair qui, estime-t-elle, risquent d’avoir des conséquences «dévastatrices» sur tous les services offerts. «Mes citoyens souffrent déjà de délais dépassant ceux prescrits par la loi; ils sont susceptibles de perdre leur loyer, de ne pas pouvoir se nourrir, et de ne pas pouvoir subvenir aux besoins de leur famille. C’est inadmissible et irresponsable», d’indiquer la néo-démocrate Charmaine Borg.

Comme ses collègues, la députée Laurin Liu se dit, par ailleurs, inquiète pour l’économie canadienne: «Le budget conservateur contient neuf fois plus de compressions que d’investissements pour la création d’emplois. C’est aberrant! D’ailleurs, le budget prévoit déjà que le taux de chômage va augmenter.»

Également, la députée Mylène Freeman a de sérieuses réserves, particulièrement en ce qui a trait aux travailleurs et aux PME, le «cœur de l’économie» canadienne. «Les conservateurs affirment être les champions de la création d’emplois, mais les actions manquent. Une vraie mesure de création d’emplois aurait été de réduire l’impôt des petites et moyennes entreprises. Plutôt que d’agir efficacement, ils s’attaquent aux plus vulnérables», a-t-elle fait valoir.

Les députés néo-démocrates de la couronne nord de Montréal ont, enfin, indiqué qu’ils s’engagent à poursuivre leur lutte afin de protéger les priorités des citoyens qu’ils représentent depuis le mois de mai 2011, et à agir pour faire entendre la voix des Québécois au parlement canadien.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top