- PUBLICITÉ -
Oka adresse ses demandes à Ottawa

Les maires d’Oka et Saint-Placide veulent limiter l’affluence de visiteurs

Dans une correspondance adressée à Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux, les maires d’Oka et Saint-Placide, Pascal Quevillon et Richard Labonté, interpellent les instances gouvernementales afin de renforcer les pouvoirs des services de la Sureté du Québec dans la gestion des mesures de distanciation sociale et d’ériger des contrôles routiers aux entrées de leurs municipalités.

Faisant suite à l’annonce des nouveaux points de contrôle routier pour limiter le déplacement entre les régions, notamment pour celle des Laurentides, les maires Quevillon et Labonté souhaitent limiter les déplacements sur le territoire afin de contribuer à la sécurité de leurs citoyens et ainsi appuyer les mesures gouvernementales servant à limiter la propagation de la COVID-19.

« Nous remercions le conseil Mohawk de Kanesatake d’avoir pris des mesures importantes afin de contraindre l’accès à leur territoire et ainsi demander la fermeture de leurs commerces de vente de cannabis et autres, mais nous constatons que le message ne s’étend pas aux visiteurs en provenance de l’Ontario et d’autres régions », a indiqué Pascal Quevillon, ajoutant qu’il est important d’emboîter le pas, «car les différents points de contrôle routier érigés dans les Laurentides, dit-il, inciteront les visiteurs à se trouver de nouvelles portes d’entrée. En tant que pôle touristique des Laurentides, nous nous inquiétons d’assister à l’augmentation significative du tourisme »

« Nos inquiétudes s’étendent à l’arrivée de la belle saison qui attire énormément de touristes et de motocyclistes dans nos noyaux villageois. Bien que nous ayons fermé nos parcs et nos stationnements municipaux pour dissuader les rassemblements extérieurs, nous sommes tout de même exposés à notre réalité touristique » a renchéri M. Labonté, assuré que si le contrôle de l’affluence touristique est actuellement un enjeu majeur dans un esprit de santé communautaire, il faut saisir l’ampleur de son influence sur la vitalité économique.

« Nous sommes de tout coeur avec nos commerçants qui sont durement touchés par la situation. Par nos outils de communication, nous aidons les entreprises à mettre de l’avant les services de livraison, les boutiques en ligne et les cueillettes sur rendez-vous. Aujourd’hui, et plus que jamais, la population est grandement invitée à faire des choix locaux » concluent les maires d’Oka et de Saint-Placide.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top