- PUBLICITÉ -
Les jeunes libéraux de passage dans les Basses-Laurentides

(Photo Yves Dery) - Les représentants de la Commission-jeunesse du Parti libéral du Québec étaient de passage dans la région des Laurentides pour rencontrer certains militants: Jason Phelan, représentant des Laurentides, Maripier Isabelle, vice-présidente, Julien Gagnon, président de la Commission-jeunesse et Francis Racine.

Les jeunes libéraux de passage dans les Basses-Laurentides

Tournée thématique de la Commission-jeunesse du PLQ

Les représentants de l’aile jeunesse du Parti libéral du Québec (PLC) étaient de passage dans les Basses-Laurentides, le 6 juillet dernier. La raison: rencontrer les militants libéraux en vue de préparer les grandes lignes de leur prochain congrès-jeunes. «Nous sommes dans les Laurentides pour venir rencontrer les militants jeunes pour préparer le 27e congrès-jeunes de la Commission jeunesse du Parti libéral du Québec», d’expliquer Julien Gagnon, président national.

Cette année encore, les thèmes du congrès représentent des préoccupations de plus en plus présentes chez les jeunes. Pendant trois jours, les 7, 8 et 9 août prochain, les militants auront à s’exprimer sur différents enjeux touchant l’environnement et les finances publiques. Le but du congrès: créer un espace de discussion entre les jeunes afin de promouvoir de nouvelles idées au sein du Parti libéral du Québec.
«C’est de notre devoir de promouvoir ces enjeux et de faire entendre la voix des jeunes Québécois, notamment dans une perspective d’équité entre les générations. C’est pourquoi, fidèles à nos habitudes, nous entendons proposer des actions audacieuses et ciblées», de préciser le président de la Commission-jeunesse.

Au chapitre des différentes propositions qui seront débattues, le président de la Commission-jeunesse s’est dit confiant que les jeunes militants auront en tête de proposer des idées novatrices en lien avec les inspirations du Québec. «Les militants viennent au congrès pour débattre des idées. Nous avons en tête la question à savoir quel avenir ont veut laisser à nos enfants?», d’expliquer Julien Gagnon.

Le thème du congrès de cette année est Vert: un choix d’avenir pour la jeunesse. «Nous devons revoir nos manières d’agir et non pas seulement comme société, mais comme individu. Accroître notre efficacité énergétique, c’est une meilleure gestion de l’eau potable, c’est une meilleure offre de transport en commun, c’est une gestion efficace des déchets, c’est la préservation de la biodiversité, c’est une méthode de développement des zones urbaines repensées, c’est la responsabilisation de tous les Québécois. C’est la voix durable pour assurer l’avenir du Québec», de préciser Maripier Isabelle, vice-présidente de la Commission jeunesse.

Pourquoi s’impliquer dans un parti politique à l’âge de 20 ans? Pour les représentants de la Commission-jeunesse du Parti libéral, pas question de rester spectateur devant l’avenir qui se dessine. «La Commission-jeunesse est comme un laboratoire d’idées. Le Parti libéral est le parti politique au Québec qui laisse la plus grande place aux jeunes. Nous possédons 33 % de présence dans le Parti», d’expliquer le président de l’aile jeunesse, visiblement fier de représenter la voix des jeunes libéraux.

Lors de ces journées de congrès, les représentants des jeunes souhaitent réunir, au total, près de 500 participants pour débattre d’idées. L’activité aura lieu dans les locaux du collège Lionel-Groulx, à Sainte-Thérèse.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top