- PUBLICITÉ -
Les frères Pitre se partagent 5 000 $

Photo Christian Asselin - Jocelyne Roch, directrice générale de la Fondation du Collège Lionel-Groulx, et Paul Paré, président, entourent les lauréats, Jérémie, Jonathan et Olivier Pitre.

Les frères Pitre se partagent 5 000 $

Fondation du Collège Lionel-Groulx

Les frères Jonathan, Olivier et Jérémie Pitre ont lancé leur entreprise agricole à Lac-des-Écorces en 2017, après avoir terminé leurs études au collège Lionel-Groulx. Le 28 mars, ils étaient de retour dans la région pour recevoir une bourse de 5 000 $ de la Fondation du Collège Lionel-Groulx.

C’est à l’Espace leadership Esther-Gilbert, situé au premier étage du siège social de la Caisse Desjardins, à Sainte-Thérèse, que les frangins ont pu prendre possession de leur bourse. Il s’agissait-là de l’endroit tout indiqué pour tenir un tel événement puisque Mme Gilbert, donatrice importante de la Fondation du Collège Lionel-Groulx, avait exprimé ce souhait de remettre une bourse aux étudiants désireux de partir en affaires.
«J’en ai vu des plans d’affaires au cours de ma carrière, mais celui qu’ont préparé les frères Pitre est exceptionnel. Ils ont des prévisions financières pour les prochaines années à faire pâlir de honte ceux qui en font», a indiqué Charles Le Borgne, membre du conseil d’administration de la Fondation du Collège et représentant du jury, pour expliquer que le choix se soit arrêté sur ce trio de frères en particulier.
Le caractère innovateur de leur candidature est un autre facteur qui a su séduire les membres du jury. Il est rare, a mentionné M. Le Borgne, de voir une entreprise agricole être en mesure d’innover de la sorte dans ce milieu conservateur, ce que les frères Pitre ont réussi à faire haut la main, en se lançant dans la culture maraîchère à grande échelle.
«Leur production n’est pas nouvelle, mais disons particulière, a ajouté M. Le Borgne. Les frères Pitre ne sont pas issus d’une famille agricole et je les trouve extrêmement courageux de se lancer là-dedans. Ils méritent non seulement la bourse, mais tout notre soutien et notre admiration.»
Les Entreprises Pitre inc.
Fils d’une mère infirmière et d’un père qui œuvre dans le domaine forestier, les frères Pitre n’avaient presque pas de connaissances dans le domaine maraîcher avant de lancer leur entreprise, les Entreprises Pitre, l’an dernier.
«Nous faisons pousser des fraises, des carottes, des courges, de la rhubarbe, de l’ail et du melon sur environ 700 acres de terre cultivable, soit 250 acres de culture maraîchère et le reste en grande culture. On débute là-dedans. Ce n’est pas nous qui avons le plus d’expérience, mais nous aimons apprendre», a expliqué Jonathan, qui s’est même mis à l’apprentissage de l’espagnol afin d’être en mesure d’échanger avec les six employés guatémaltèques qui les aident au champ.
«Ce n’est que notre 2e année d’opération et déjà nous avons des accords avec Sobey’s. Nous sommes l’un des plus gros producteurs maraîchers de la région», a renchéri Olivier, avant d’ajouter que l’entreprise est en pourparlers, afin d’offrir sous peu des produits biologiques. «C’est l’avenir. Nous savons que nous devrons nous tourner vers ça!»
Merci Mme Gilbert
Cette bourse de 5 000 $ a été rendue possible grâce à la contribution financière de Mme Esther Gilbert, donatrice importante de la Fondation du Collège Lionel-Groulx.
Son président Paul Paré, et sa directrice générale, Jocelyne Roch, ont d’ailleurs tenu à lui rendre hommage et à la remercier chaleureusement pour sa contribution.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section Concours

Concours Escapade Gourmande

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top