- PUBLICITÉ -
Les élèves initiés au secteur aérospatial

Des jeunes de l’école Prés fleuris fin prêts à faire une démonstration de leurs planeurs construits de leurs mains.

Les élèves initiés au secteur aérospatial

Avec le projet Ça plane pour moi

Dans le cadre de la lutte contre le décrochage scolaire, plus de 4 500 élèves de 5e et 6e année de la région des Laurentides seront initiés à l’univers de l’aérospatiale, dont les procédés de fabrication d’un avion, grâce à la tournée d’animations scientifiques Ça plane pour moi, orchestrée par Aéro Montréal.

C’est à l’école Prés fleuris, située dans le secteur de Saint-Augustin, à Mirabel, que cette initiative a été présentée en présence de nombreux dignitaires, dont le maire de Mirabel, Hubert Meilleur, la députée fédérale d’Argenteuil-Papineau-Mirabel, Mylène Freeman, la députée provinciale de Mirabel, Denise Beaudoin. La directrice de l’école, Suzanne Germain, était, de son côté, accompagnée de 54 élèves très fiers de faire voler dans le gymnase leurs planeurs construits de leurs mains.

«Nous sommes dans un lieu où foisonnent la créativité et la passion. Grâce à deux de nos professeurs, les élèves ont embarqué avec beaucoup de plaisir dans le projet Ça plane pour moi. Je suis assurée que certains de nos jeunes vont choisir de travailler dans le domaine de l’aérospatiale», de dire Mme Germain lors de son mot de bienvenue.

Pour sa part, Martin Lafleur, d’Aéro Montréal, a élaboré sur le projet: «Pour amener les jeunes à construire leurs rêves, pour favoriser chez eux l’éclosion d’une certaine aspiration professionnelle, le secteur aérospatial a choisi d’intervenir dès leurs études primaires. Par le biais d’une activité éducative, ludique et encadrée, l’initiative contribue à l’éveil des jeunes aux carrières scientifiques et technologiques, tout en les mettant en contact avec des experts aérospatiaux en entreprise, de véritables modèles pour la jeune génération.»

Le projet a débuté à Longueuil en 2010. Des étudiants universitaires en science ont été embauchés pour une tournée d’animations scientifiques dans les écoles primaires. Les jeunes deviennent des ingénieurs en aérospatiale le temps d’une journée. Ils peuvent construire leur planeur en respectant certaines lois de la physique reliées, entre autres, à l’aérodynamisme, notions intrinsèques dans la construction d’un aéronef. Des techniciens et ingénieurs aérospatiaux à l’emploi de sociétés établies de notre région ont également partagé leur expérience de carrière lors des animations en classe.

Cette initiative a été mise en place par Aéro Montréal en association avec le Conseil du loisir scientifique de la région métropolitaine et la Fondation de la Société des ingénieurs de l’automobile du Canada, grâce au soutien financier de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), de la CRÉ des Laurentides, de la Ville de Mirabel, et du CLD de Mirabel ainsi qu’à l’implication des entreprises Pratt & Whitney, Bombardier aéronautique, L-3 MAS, Bell Helicopter Textron, Messier-Bugatti-Dowty et Sonaca Montréal.

«De nombreux nouveaux travailleurs qualifiés seront nécessaires au cours des prochaines années pour satisfaire les besoins de l’industrie. Si l’on veut que la grande région de Montréal demeure un chef de file mondial dans le secteur de l’aérospatiale, nous devons dès à présent préparer le terrain afin de susciter et maintenir l’intérêt d’une relève compétente», a ajouté Kevin Smith, vice-président, Ressources humaines chez Pratt & Whitney Canada.

Le projet Ça plane pour moi sera présenté dans les écoles primaires de Blainville, Boisbriand, Bois-des-Filion, Deux-Montagnes, Lorraine, Mirabel, Rosemère, Sainte-Anne-des-Plaines, Saint-Eustache, Saint-Jérôme, Saint-Joseph-du-Lac, Sainte-Marthe-sur-le-Lac et Sainte-Thérèse.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

La meilleur des aventures sucrées
- PUBLICITÉ -
Top