- PUBLICITÉ -
Les citoyens marchent dans les rues de Saint-Eustache

Photo Nicolas T. Parent - La Marche pas à pas débutait officiellement au coup de 10 h 30.

Photo Nicolas T. Parent - La directrice générale de la Fondation Sercan, Vickie Boisvert.

Les citoyens marchent dans les rues de Saint-Eustache

Pour la Fondation Sercan

C’est sous la présidence d’honneur d’un athlète émérite de la région, Gilles Gosselin, que se tenait la 5édition de la Marche pas à pas, annuellement organisée par la Fondation Sercan, le 12 mai, au manoir Globensky, de Saint-Eustache.

Plusieurs centaines de personnes de tous âges étaient réunies sur place avec des membres de leurs familles et autres proches, à la veille du coup d’envoi d’une marche de 5 kilomètres.

En plus du président d’honneur, notons la présence du député de Deux-Montagnes, Benoit Charette, du conseiller à la Ville de Saint-Eustache, Marc Lamarre, ainsi que de la directrice générale de la Fondation, Vickie Boisvert.

«Pourquoi la Marche pas à pas? Elle représente les efforts investis, journée par journée, pour les gens qui sont aux prises avec la maladie ou ceux qui vivent un deuil» , déclare cette dernière à la veille du coup d’envoi de la marche.

«Merci d’être aussi présents, ajoute le président d’honneur, pour une cinquième année maintenant, Gilles Gosselin. C’est un événement à la mémoire de nos défunts et de ceux qui font face à la maladie. Nous allons profiter de cette belle journée et partager ce bel avant-midi en groupe, en leur honneur. On va les remercier et penser à eux. Je vous souhaite une belle marche et un beau moment.»

Il demandait d’ailleurs aux gens présents de parler de la Fondation Sercan, de leur mission et des retombées de leurs actions dans la communauté: «Ils en ont besoin, ils font un travail colossal. Ils ont besoin de nos dons et de notre participation!»

Pourquoi marcher?

Rappelons que la Marche pas à pas est une invitation pour toutes les familles qui ont vécu un épisode de cancer ou un deuil lié à la maladie. Cette activité de financement cherche en somme à supporter les activités de la Maison Sercan, reliée à la Fondation du même nom, qui joue un rôle humanitaire essentiel auprès des citoyens de la MRC Deux-Montagnes et du sud de Mirabel. Ils offrent ainsi différents services d’accompagnement pour aider à traverser les épreuves de la maladie.

Fait important à souligner, la Maison Sercan accueille des personnes malades se retrouvant en fin de vie. La priorité est ainsi d’assurer une qualité de vie et le confort à tous ses résidents, chose qui est accomplie grâce à l’aide soutenue des membres de la communauté.

Pour en savoir davantage, faire un don ou s’impliquer bénévolement pour la Fondation Sercan, il suffit de communiquer au 450 491-1912.

Vous pouvez également visiter le site internet: [www.maisonsercan.ca.]

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Gagnez 1000$ en cartes-cadeaux, gracieuseté de Hamster Espace Papier
- PUBLICITÉ -
Top