- PUBLICITÉ -
Les Chevaliers de Colomb: toujours actifs et pertinents

Photo Benoît Bilodeau

Sylvain Cadieux, 46e grand chevalier dans l’histoire des Chevaliers de Colomb de Saint-Eustache.

Les Chevaliers de Colomb: toujours actifs et pertinents

Présents à Saint-Eustache depuis plus de 100 ans

Bien connus pour leur traditionnelle guignolée qu’ils organisent chaque année depuis les tout débuts de leur existence, les Chevaliers de Colomb de Saint-Eustache le sont tout autant dans leur communauté pour d’autres raisons. Et pour cause, l’organisme, le 1813e du mouvement créé en 1882 aux États-Unis, a reçu officiellement sa charte le 26 septembre 1915. Il y a donc plus de 100 ans déjà.

Et malgré les années, au cours desquelles le nombre de membres a bien sûr varié, le conseil 1813 des Chevaliers de Colomb de Saint-Eustache demeure toujours aussi actif et incontournable.

Un conseil des plus actifs

Lors de sa fondation, 35 membres en faisaient partie. Il en compte aujourd’hui autour de 480, dont l’âge varie de 20 à 91 ans. Et même s’il faut être catholique pour adhérer aux Chevaliers de Colomb, la relève est là, du moins à Saint-Eustache, permettant de remplacer les membres qui décèdent en cours d’année. Bon an mal an, ce sont entre 20 et 30 nouveaux membres qui viennent rejoindre les rangs.

«Au Québec, nous sommes considérés comme l’un des conseils les plus actifs. Nous sommes toujours en campagne de recrutement» , d’indiquer Sylvain Cadieux, grand chevalier, qui est à compléter un troisième (et dernier) mandat de deux ans (six ans donc au total).

Si la pratique religieuse a considérablement diminué au Québec, M. Cadieux indique que cela n’est pas le critère absolu pour devenir un Chevalier de Colomb. «Il faut, bien sûr, être pratiquant, mais cela peut se faire différemment d’une personne à l’autre; et nous respectons cela. Pas besoin, par exemple, d’aller à la messe chaque semaine et on peut aussi prier, lorsque nous sommes en groupe, à l’intérieur de soi-même. Il faut avoir la foi et être croyant» , de préciser le grand chevalier âgé de 64 ans devenu membre des Chevaliers de Colomb en 1976, suivant ainsi, comme d’autres, l’exemple de son père.

La guignolée, mais aussi d’autres activités

Bien sûr, la guignolée du temps des Fêtes, qui mobilise plus de 400 bénévoles, représente la plus importante activité des Chevaliers de Colomb. Cette année, ce sont 550 paniers et 54 000 $ en dons et denrées périssables qui ont ainsi été distribués à des familles démunies de Saint-Eustache, dont plus de 310 personnes seules.

Mais il n’y a pas que la guignolée! Il y a aussi, durant l’année, la collecte de sang annuelle, qui en était le 6 février à sa 55e édition, les soupers spaghettis ou encore le rallye moto, dont les profits seront versés dans un cause provinciale cette année, soit celle des maladies pulmonaires.

À cela s’ajoutent le tournoi de golf annuel qui permet d’amasser des fonds dédiés à l’entretien du bâtiment de la rue Saint-Nicolas, tout comme les déjeuners mensuels qui permettent, tous les premiers dimanches de chaque mois (sauf en juin et juillet), à la communauté de fraterniser ou encore l’aide occasionnelle apportée, de concert avec des organismes du milieu, à des démunis ou encore à des frères Chevaliers.

Des lunettes gratuites pour les jeunes

Et c’est sans oublier que les Chevaliers de Colomb de Saint-Eustache et ceux de la région Laval-Laurentides offrent, de concert avec Lunettes Dépôt, un programme de dons de lunettes tout à fait gratuites destinées aux enfants âgés jusqu’à 12 ans de familles à faible revenu; mais pas celles qui bénéficient de la sécurité du revenu.

Pour en bénéficier, il suffit de communiquer avec la direction d’école de l’enfant ou encore les Chevaliers de Colomb au 450 473-5264.

Plus de 100 ans d’histoire, c’est déjà tout un exploit, mais tant de fraternité, de charité et d’entraide au fil de toutes ces décennies, voilà qui fait des Chevaliers de Colomb de Saint-Eustache un organisme encore des plus pertinent aujourd’hui!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top