- PUBLICITÉ -
Paul Audet Oka

Paul Audet, l’un des fiduciaires identifiés par Ressources Éco-Niobium pour présenter le projet à la population, a été escorté vers la sortie de l’église lorsqu’il a choisi de quitter. Crédit photo Christian Asselin

Le représentant d’Éco-Niobium reconduit vers la sortie

Lors de la rencontre citoyenne tenue en l’église d’Oka, jeudi soir, Paul Audet, l’un des fiduciaires identifiés par Ressources Éco-Niobium pour présenter le projet à la population, a été reconduit gentiment vers la sortie par des citoyens après qu’on lui ait demandé d’attendre la période de questions pour intervenir.

C’est sous les huées et les cris de la foule que Paul Audet a été escorté dans l’allée de l’église après avoir voulu intervenir, à la suite du discours initial du maire Quevillon. Voyant qu’il n’était pas le bienvenu, M. Audet a choisi de quitter de son propre chef l’enceinte de l’église, renonçant ainsi à faire valoir son point de vue.

Toutefois, avant son départ, celui qui arpente les rues du Mont Saint-Pierre, depuis novembre dernier, pour aller à la rencontre des citoyens, avait eu le temps de remettre au représentant de L’ÉVEIL le discours de quatre pages qu’il s’apprêtait à prononcer.

Rappelant d’abord qu’il a voté pour Pascal Quevillon lors des élections municipales de 2013, M. Audet souhaitait revenir, comme l’avait fait le maire d’Oka quelques minutes plus tôt, sur les événements des derniers mois.

Il aurait aussi, s’il avait attendu la période de questions, interpelé le maire Quevillon sur la promesse qu’il avait faite lors de la 2rencontre citoyenne, en mars 2016, de tenir un référendum afin de permettre à l’ensemble de la population de se prononcer sur le projet.

«Cet exercice démocratique n’a jamais été initié par vous! Nous sommes en voie de le faire à votre place par une consultation citoyenne individuelle», comptait-il affirmer.

  1. Audet aurait aussi évoqué que seulement 10 % de la population s’était prononcée contre le projet lors de la 4rencontre citoyenne, tenue en avril 2016, rencontre qu’il qualifie «d’antidémocratique».

«Donc, 90 % de la population ne s’est jamais prononcée sur un projet de cette importance. J’ai été renversé cette décision!» écrit-il dans le discours qu’il comptait livrer.

Il aurait ensuite mentionné que 70 familles sur les 95 qu’il a rencontrées dans les secteurs du Mont Saint-Pierre, et des rangs Sainte-Sophie et de l’Annonciation, lui ont dit être en faveur du projet.

«Monsieur le Maire, ce projet revu et corrigé a donc reçu l’aval d’environ 190 citoyens qui ont droit de vote dans ces secteurs directement touchés.»

Paul Audet aurait aussi parlé «d’attaque à la liberté d’expression», de «soirées partisanes», du fait que les citoyens sont induits en erreur lorsqu’il est question des craintes de perdre la subvention de 1,4 M$ pour la décontamination de la mine et de la possible cohabitation «en toute harmonie» entre Oka et la mine.

Il aurait conclu en disant: «Je m’adresse aux citoyens d’Oka qui ont compris les bénéfices du projet et aux indécis qui pourraient se trouver dans l’assemblée. […] Forts de votre appui, vous pourrez compter sur les fiduciaires du projet. Nous continuerons dans cette direction».

|

Éco-Nobium

Oka

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top