- PUBLICITÉ -
Daniel Goyer

Photo Michel Chartrand (R) – Daniel Goyer est l’ex-député de la circonscription de Deux-Montagnes.

Le PQ Deux-Montagnes réplique au député Charette

L’exécutif du Parti québécois dans la circonscription de Deux-Montagnes réfute les propos du député caquiste Benoit Charette qui estime que la région des Laurentides «a été abandonnée tant par les libéraux que les péquistes».

«Le député associe le gouvernement du PQ au gâchis en santé. Or, de 2012 à 2014, nous avons, à titre d’exemple, procédé à l’ouverture d’un centre de dialyse à l’hôpital de Saint-Eustache et nous avons octroyé les sommes d’argent pour la mise en place d’un centre d’unité de médecine familiale (UMF) qui est maintenant en opération. Ce centre UMF a permis l’ajout de six médecins de famille. En un an et demi, le gouvernement du PQ a agi en santé et ce n’est pas vrai que nous allons laisser le député actuel faire de la petite politique et de la politicaillerie sur notre dos», soutient l’ex-député de la circonscription de Deux-Montagnes, Daniel Goyer.

«La dénonciation du député caquiste concernant l’inaction du gouvernement libéral actuel en matière de santé pour notre région est une très belle illustration de son impuissance à faire valoir les besoins de notre région», renchérit le président de l’exécutif du PQ Deux-Montagnes, François Paquet.

Ils rappellent que de nombreux projets en cours, comme la rénovation de la maison Chénier-Sauvé, les récentes améliorations aux deux arénas de Saint-Eustache et la construction d’un Centre de formation pour les métiers de la construction, sont tous des projets qui ont été autorisés par le gouvernement du Parti québécois.

«J’ai fait la promotion de différents projets soutenus par les leaders et les élus de la région en santé et dans les autres sphères d’activité et je suis fier de ce que nous avons accompli en seulement un an et demi de gouvernance», fait valoir M. Goyer.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top