- PUBLICITÉ -
Le point avec le maire Pierre Charron en sept questions

Pierre Charron, maire de Saint-Eustache

Le point avec le maire Pierre Charron en sept questions

Un troisième mandat en cours

En politique municipale depuis 1988, d’abord à titre de conseiller municipal du district Clair Matin, puis depuis 2009 comme maire de Saint-Eustache, Pierre Charron amorce l’an 2 du troisième mandat consécutif que lui ont confié les citoyens de sa ville en novembre 2017.

Comment se vit ce nouveau mandat, alors que l’an est maintenant complété, quelles sont les principales réalisations à ce jour et à venir, voilà quelques-unes des questions que nous avons posées au maire Pierre Charron. Voici ses réponses.

Q1

R1) Je suis effectivement très heureux et surtout très reconnaissant aux citoyens de Saint-Eustache de nous avoir réitéré leur confiance. Ceci me permet, ainsi qu’aux membres de l’équipe, de poursuivre dans la voie engagée.

Q2)

R2: L’état de la dette à Saint-Eustache est des plus stables, et ce, depuis six ans, malgré les investissements majeurs dans le renouvellement et la construction d’infrastructures. Sur le compte de taxes, 15 cents du dollar sont affectés à la dette et aux immobilisations, une proportion des plus modérées. À ce chapitre, comme à celui de la taxation, Saint-Eustache se compare avantageusement aux villes de taille comparable.

Q3)

R3) Ce qui nous rend le plus fiers, c’est sans aucun doute l’acquisition du parc nature, un magnifique legs naturel légué à la communauté. Qui plus est, acquis sans aucun impact sur le compte de taxes et le niveau de la dette. Nous sommes également très fiers d’avoir amorcé le vaste chantier de réaménagement du Vieux-Saint-Eustache. En 2018, les travaux étaient souterrains, mais nous entrons en 2019 dans la phase qui nous permettra de voir enfin à quoi ressemblera la rue Saint-Eustache, au terme des travaux, en 2020. Évidemment, nous sommes aussi fiers d’avoir lancé la phase 2 de l’Innoparc Albatros, beaucoup plus tôt que nous l’anticipions.

R4) En cet an 2 du mandat, nous allons notamment pouvoir initier la collecte des matières organiques, qui débutera cet automne. Au chapitre des immobilisations, tel que promis, nous allons nous attaquer à un ambitieux programme de remise en état des plateaux sportifs extérieurs et des aires de jeu dans les parcs, et à l’amélioration du réseau cyclable, qui sera plus structuré et sécuritaire.

R5) Nous avons de grandes attentes à ce qui a trait à la résolution du problème urgent de la congestion routière dans notre région qui connaît la plus grande croissance démographique au Québec. Nous nous attendons à ce que la Coalition Avenir Québec (CAQ) réalise ses engagements de prolonger l’autoroute 13 jusqu’à Mirabel et d’investir dans des infrastructures de transport en commun telles que des voies réservées sur les grands axes autoroutiers et l’implantation de gares de train de banlieue.

Q6)

R6) En priorité, nous souhaitons que le ministère des Transports du Québec (MTQ) agisse rapidement pour résoudre le problème de congestion que connaît le boulevard Arthur-Sauvé, qui est une voie de transit pour les résidants au nord de Saint-Eustache, principalement de Mirabel. Il est certain que le prolongement de l’A-13 viendra soulager considérablement l’affluence sur cette artère. Cependant, dans l’intervalle, des mesures d’atténuation seront en place dès cette année, qui devraient apporter une amélioration, dont le retrait d’un feu piéton devant le magasin Marcil et l’installation d’une barrière au centre du boulevard, entre les rues Grignon et Industriel.

Q7)

R7) Il est beaucoup trop tôt pour répondre à cette question. Nous n’en sommes pas encore à la moitié du présent mandat. Pour l’instant, je me consacre à réaliser tous les engagements que les membres de mon équipe et moi avons pris envers la population.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

concours-iga-lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top