- PUBLICITÉ -
Le jeudi 6 décembre, il faut donner!

Photo Christian Asselin

Entourant les élèves comédiens de l’Académie Ste-Thérèse, on reconnaît Danny Berger, président d’honneur de la Guignolée des médias, Annie Bélanger, directrice de Moisson Laurentides, et Laurent Martineau, président.

Photo Christian Asselin

Laurent Martineau, président de Moisson Laurentides.

Photo Christian Asselin

Danny Berger, président d’honneur de la Guignolée des médias.

Guignolée des médias: le jeudi 6 décembre, il faut donner!

Guignolée des médias

Parce que plus de 20 000 personnes ne mangent pas à leur faim dans les Laurentides et parce que Moisson Laurentides redonne l’équivalent de 17 $ de denrées pour chacun des dollars qu’elle récolte, la population se doit d’être généreuse le jeudi 6 décembre, à l’occasion de la Guignolée des médias.

De 6 h à 20 h, cette journée-là, tous se mobilisent autour d’une même cause. Partout dans les Laurentides, des bénévoles seront présents sur le coin des rues pour amasser ces dons si importants pour Moisson Laurentides qui peut ainsi à son tour aider 82 organismes à nourrir, et ce, chaque mois, un total de 20 475 personnes, dont le tiers sont des enfants.

En nouveauté cette année, il sera possible de faire un don de 5 $ à compter du 1er décembre, et ce, jusqu’au 31 décembre, en textant le mot clé MANGER au 45678.

Et bien sûr, les denrées seront acceptées. Nul besoin de rappeler que Moisson Laurentides distribue 3,5 millions de kilos de denrées chaque année et qu’une bonne partie de celles-ci provient de dons obtenus à l’approche de Noël.

«Tous les dons et denrées qui seront récoltés vont demeurer dans la région des Laurentides, au bénéfice des personnes démunies du territoire» , a insisté Annie Bélanger, directrice générale de Moisson Laurentides, rappelant que la demande est immense, mais qu’heureusement elle peut compter sur la générosité de nombreux partenaires dont certains y vont même d’initiatives assez originales pour contribuer à la cause.

C’est le cas de l’Académie Ste-Thérèse, entre autres, qui demande aux spectateurs de son spectacle de Noël du 15 décembre, à 10 h et 13 h, de payer leur admission en remettant une denrée non périssable. L’Armada de Blainville-Boisbriand fait pareil en demandant à ceux et celles qui assisteront au match du 15 décembre au Centre d’excellence Sports Rousseau d’y apporter des denrées.

Le Buffet des continents de Saint-Jérôme reconduit quant à lui son traditionnel dîner en échange de cinq denrées non périssables. Celui-ci aura lieu le 3 décembre. Il y a aussi Via Capitale Rive-Nord, Amyot Gélinas, Bell Helicopter et PURE Clinique Chiropratique de Blainville, pour ne nommer que celles-là qui y vont aussi d’initiatives spéciales.

Un nouveau porte-parole

Danny Berger, animateur depuis près de 20 ans à CIME-FM et chroniqueur à Infos Laurentides, succède par ailleurs à Marie-Josée Taillefer comme porte-parole officiel de la Guignolée des médias. Après avoir raconté avoir participé à toutes les Guignolées des médias depuis 20 ans, il a promis d’être «fatigant» d’ici le temps des fêtes.

«On est à un slip de paye d’avoir besoin de Moisson Laurentides! Mais là, c’est le moment le plus important de l’année. Je vais donc en parler! Je vais être gossant, fatigant, tannant, je vous le dis là!» , a mentionné M. Berger avant d’ajouter s’être toujours senti interpelé par cette cause qu’est la pauvreté et que c’est donc avec plaisir qu’il a accepté la présidence d’honneur… et assuré qu’il passerait la journée sur le terrain, le 6 décembre.

«Je viens d’une famille où ça n’a pas été toujours facile. On n’était pas riche riche! Donc, des causes comme celle-ci viennent me chercher. J’ai beaucoup de gratitude envers la vie, mais quand je suis capable de redonner aux autres, je le fais!»

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top