- PUBLICITÉ -

Sylvie D’Amours était du dévoilement de la publication d’un appel d’offres en lien avec le projet de bonification de l’autoroute 50.

Le gouvernement annonce la bonification de l’autoroute 50

La députée provinciale de Mirabel, ministre responsable des Affaires autochtones et responsable de la région des Laurentides, Sylvie D’Amours, a procédé à une annonce importante qui concerne, entre autres, le territoire des Basses-Laurentides. En compagnie de sa collègue Agnès Grondin, députée d’Argenteuil, elle a dévoilé la publication d’un appel d’offres en lien avec le projet de bonification de l’autoroute 50, entre L’Ange-Gardien et Mirabel.

Le projet de loi sur l’accélération de certains projets d’infrastructure, déposé dernièrement à l’Assemblée nationale du Québec, permettrait la planification et la réalisation de plusieurs travaux sur le territoire de Mirabel, dont ceux de l’autoroute 50, attendus depuis fort longtemps par les usagers de la route du territoire. Le tout devrait prendre forme dès 2022.

Réaliser «plus rapidement»

Ce projet, assure-t-on, comprend la séparation des chaussées, le doublement des voies, pour les sections à chaussée unique, ainsi que la construction d’une nouvelle chaussée au nord de celle existante. Cela permettra, aux dires des élues, le dédoublement des voies de l’autoroute et la réparation des deux directions.

«Avec notre projet de loi sur l’accélération des projets d’infrastructures, notre gouvernement démontre sa volonté de réaliser des projets plus rapidement. Je souhaite ardemment son adoption rapide afin que les travaux du projet de l’autoroute 50 débutent au moins un an plus tôt», signale la députée locale et ministre, Sylvie d’Amours.

«Ce projet est fortement attendu par mes concitoyens, ajoute Mme Grondin, elle qui, lors de l’annonce, représentait le ministre des Transports, François Bonnardel. Dans les dernières années, plusieurs mesures ont été mises en place afin d’améliorer la sécurité sur l’autoroute 50, particulièrement pour le tronçon entre Lachute et Mirabel. La réalisation du projet de bonification apportera une solution définitive aux enjeux de sécurité dans ce corridor.»

Plusieurs milliers de voitures

Sur la portion visée par ces travaux, on retrouve principalement une seule voie par direction, alors qu’entre 10 000 et 25 000 véhicules y circulent chaque jour dépendamment des secteurs. Notons que la réalisation du tronçon entre Lachute et Mirabel est priorisée pour des problèmes de sécurité et le débit de circulation plus élevé.

Entre outre, le contrat qui sera octroyé «comprendra la réalisation de différentes études complémentaires d’avant-projet (géotechnique, environnementale et hydraulique), les travaux d’arpentage, ainsi que de la préparation des plans et devis qui permettront de passer à la réalisation du projet».

Le mandat comprend aussi l’accompagnement du ministère des Transports du Québec (MTQ) pendant la réalisation des travaux.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top