- PUBLICITÉ -
Le gobelet consigné La Tasse effectue une percée sur la Rive-Nord

Photo Benoît Bilodeau

Aurore Courtieux-Boinot, Serge et Julie Girard, et Laurence Poulin, tous fiers de voir le gobelet La Tasse effectuer son entrée dans les cafés Bistro et le dépanneur de la famille Girard.

Photo Benoît Bilodeau

Aurore Courtieux-Boinot, Serge et Julie Girard, et Laurence Poulin, tous fiers de voir le gobelet La Tasse effectuer son entrée dans les cafés Bistro et le dépanneur de la famille Girard.

Photo Benoît Bilodeau

Aurore Courtieux-Boinot, Serge et Julie Girard, et Laurence Poulin, tous fiers de voir le gobelet La Tasse effectuer son entrée dans les cafés Bistro et le dépanneur de la famille Girard.

Le gobelet consigné La Tasse effectue une percée sur la Rive-Nord

Dans les cafés Bistro IGA Famille Girard

Lancé officiellement il y a moins d’un an à peine dans 12 cafés montréalais, le gobelet réutilisable et consigné La Tasse effectue une percée significative sur la Rive-Nord, puisque les cafés Bistro IGA Famille Girard ont choisi de l’adopter pour le remplacer par le traditionnel contenant à usage unique. Peut-être pas définitivement, mais assez pour réduire l’impact de notre consommation quotidienne sur l’environnement.

En fait, ce sont 1 000 de ces gobelets que la chaîne familiale de Serge et Julie Girard ont achetés pour les offrir en consigne, depuis le vendredi 12 juillet dernier, dans leurs cinq cafés Bistros et leur dépanneur situés dans les secteurs de Saint-Augustin et Saint-Janvier, à Mirabel, mais aussi à Blainville, Bois-des-Filion et Terrebonne. Il s’agit d’une première commande, mais d’autres sont envisagées selon le succès que connaîtra l’initiative.

En amour avec l’idée

Le principe est d’une simplicité extrême. Le client obtient son gobelet La Tasse pour un montant de 5 $ (non taxable) lorsqu’il achète une boisson pour emporter. Puis, il peut le réutiliser ou demander à ravoir plus tard sa consigne 5 $ au même endroit ou à tout autre commerce les acceptant. Il y a actuellement plus de 200 établissements qui ont adhéré au réseau La Tasse, à travers le Québec, principalement sur l’île de Montréal où le projet a vu le jour.

Dans les Laurentides, outre les cafés et le dépanneur que possède la famille Girard, deux autres établissements, situés à Lachute et Saint-Jérôme, ont pour le moment adhéré au mouvement, mais la décision des copropriétaires Serge et Julie Girard pourrait fort bien en inciter plusieurs autres à faire de même.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

«Je trouvais effrayant le nombre de contenants en carton qu’on passait dans nos magasins et le dépanneur. Je me disais qu’il fallait essayer, nous la famille Girard, de réduire cela, d’avoir une meilleure empreinte écologique. On travaille beaucoup, en magasin, à faire du compostage, à recycler carton, verre et métal. À force d’effectuer des recherches pour faire quelque chose de mieux, et d’original, et je suis tombée sur «La Tasse» . Et je suis tombée en amour avec l’idée. Le concept de la consigne est vraiment génial. J’aimerais que cela s’étende tout partout. Et j’espère que notre geste fera boule de neige dans les commerces de la Rive-Nord» , a expliqué, le vendredi 12 juillet dernier, la copropriétaire Julie Girard, lors du lancement officiel de La Tasse, au café Bistro IGA Famille Girard, de Blainville.

Celle-ci a d’ailleurs précisé que ce sont environ plus de 180 000 contenants en carton qui sont utilisés chaque année (et jetés éventuellement) dans le seul café Bistro du secteur de Saint-Augustin, à Mirabel, et donc près de 200 000 dans chacun des quatre autres cafés Bistro de la chaîne familiale où l’achalandage est plus élevé.

Elle a aussi mentionné son intention de sensibiliser les 900 employés œuvrant au sein de la chaîne familiale à adopter le gobelet La Tasse lorsqu’ils se rendent à un café Bistro, tout comme l’idée d’imposer prochainement des frais de 0,05 $ pour chaque contenant à usage unique.

Les entreprises aussi responsables

«Si vous êtes tombée en amour avec La Tasse, moi je suis tombée en amour avec toute votre équipe. Vous êtes vraiment formidables. Quand vous nous avez approchés, vous aviez déjà une bonne idée de ce que vous vouliez faire» , a ajouté, de son côté, Aurore Courtieux-Boinot, consultante en environnement pour l’organisme sans but lucratif La Vague, qui pilote le programme.

«On ne peut pas toujours remettre sur les épaules des citoyens la responsabilité de toujours tout faire pour le mieux (pour l’environnement), et quand des entreprises décident de prendre leurs responsabilités et offrent des alternatives, c’est tout simplement merveilleux» , d’ajouter cette dernière, précisant qu’en septembre prochain, ce sont 300 entreprises et commerces qui proposeront le gobelet La Tasse à leurs clients.

Enfin, pour en savoir davantage sur le gobelet La Tasse et prendre connaissance du réseau où il est offert, il suffit de consulter le [http://www.latasse.org].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top