- PUBLICITÉ -
Le Domaine Lafrance autorisé à vendre ses alcools distillés

Le Domaine Lafrance Autorisé à Vendre Ses Alcools Distillés

Le Domaine Lafrance autorisé à vendre ses alcools distillés

Une première au Québec

Première microdistillerie au Québec à détenir un permis de producteur artisanal catégorie Alcool et spiritueux, le Domaine Lafrance peut dorénavant vendre directement à sa propriété de Saint-Joseph-du-Lac, ses créations distillées.

 

Jusqu’à présent, des produits tels Pure Légende, une eau-de-vie de pommes, et le gin Dandy, fait à base de pommes, poires et raisins, ne pouvaient être vendus qu’en succursale par la Société des alcools du Québec (SAQ) en raison de leur haut taux d’alcoolémie (plus de 22 %). Cette ère est maintenant révolue.

«Pour être conformes et obtenir ce permis, nous devions répondre à plusieurs critères dont produire du vin avec nos matières premières que sont nos pommes, et posséder un alambic pour le distiller» , a expliqué Éric Lafrance, propriétaire du Domaine Lafrance qui a donc obtenu l’autorisation de la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) de vendre, à son commerce de Saint-Joseph-du-Lac, ses produits dont le taux d’alcool est supérieur à 22 %.

«Ça faisait plus de deux ans que nous revendiquions auprès de la RACJ le droit de vendre directement à la propriété. Le but était de permettre à nos clients d’acheter sur place. La catégorie “Alcool et spiritueux” a donc été créée suite à nos démarches et est accessible aux producteurs depuis quelques semaines» , a ajouté M. Lafrance qui se prépare à mettre en bouteille le George-Étienne, un brandy de pommes vieilli trois ans en fût de chêne. Ce produit s’ajoutera aux cidres et vermouth déjà disponibles à la boutique du Domaine Lafrance.

Un net avantage

Ce permis tombe à point pour les propriétés qui, comme le Domaine Lafrance, possèdent un alambic qui leur permet de fabriquer, entre autres, du cognac en distillant leur vin, ou du calvados en distillant leur cidre.

 

Bien sûr, le Dandy, le gin créé au Domaine Lafrance, était déjà populaire en SAQ, se retrouvant dans quelque 200 succursales au Québec, mais le fait de pouvoir maintenant le vendre directement de la propriété sera extrêmement bénéfique.

«Nous faisions déguster le Dandy à nos visiteurs, mais devions ensuite les diriger en SAQ pour se le procurer» , de dire Éric Lafrance qui voit l’arrivée de ce nouveau permis comme une aide précieuse qui permettra aux distillateurs artisanaux de proposer de nouveaux produits et de se faire connaître, tout en augmentant les ventes au détail, sans toutefois cesser la distribution de leurs spiritueux en SAQ.

En activité depuis plus de 20 ans

Dirigé par Éric Lafrance et Julie Hubert, le Domaine Lafrance commercialise une cinquantaine de produits issus de la pomme, dont plusieurs ont été primés lors de différents concours, ce qui a largement contribué à la réputation plus qu’enviable que s’est forgée l’entreprise depuis sa fondation par Georges-Étienne Lafrance en 1925. Ce n’est toutefois que depuis 20 ans qu’on y accueille des visiteurs à longueur d’année.

Ceux-ci y viennent évidemment pour cueillir des pommes, l’automne, mais aussi pour visiter la cidrerie et y déguster (et se procurer) des produits du terroir

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top