- PUBLICITÉ -

Le député fédéral de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets.

Le député Luc Desilets satisfait de sa dernière session parlementaire

Le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, dresse un bilan positif de sa dernière session parlementaire à la Chambre des communes, à Ottawa. Il se dit particulièrement fier des combats menés pour défendre les plus vulnérables, c’est-à-dire les aînés et les personnes atteintes de maladies graves, sans oublier les gains obtenus pour les citoyens de Rivière-des-Mille-Îles.

Luc Desilets rappelle, dans un communiqué de presse, qu’au cours de la dernière année, que des investissements «majeurs» ont été annoncés dans sa circonscription. Celui-ci fait état de plus de 1,7 M$ via le programme Emplois d’été destinés aux  jeunes de 15 à 30 ans; plus de 70 000 $ pour des projets aînés via le programme Nouveaux horizons pour les aînés; et plus de 30 000 $ en aide d’urgence pour les légions qui appuient lessvétéranes et les vétérans de la circonscription.

«Je suis très fier du travail de mon équipe. Nous avons été très présents auprès des différentes organisations, nous siégeons sur les différentes tables de concertation, avons été impliqués dans plusieurs dossiers dont les cellules d’urgence pour la crise du logement. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai de nouveau offert gracieusement des boites de déménagement cette année», de mentionner, dans ce communiqué de oresse, Luc Desilets.

Celui-ci dit être demeuré l’écoute de ses concitoyens grâce à différents projets qui ont été mis en place, notamment des tournées virtuelles pour rencontrer les divers acteurs importants du milieu économique et communautaire. Les femmes, la famille, l’environnement, la prévention du suicide, la persévérance scolaire ainsi que la reprise économique sont les sujets qui ont été discutés lors de ces rencontres. Un croque-livre, un Facebook live et la distribution de lettre de reconnaissance font aussi partie des projets mis place pour souligner les enjeux de sa circonscription.

Le député Desilets rappelle avoir aussi donné des appuis clairs concernant des dossiers en environnement avec Mères aux Fronts, en immigration pour les travailleurs étrangers et la réunification des familles et en faveur des médias écrits québécois.

Une session parlementaire fructueuse

Aussi, celui-ci mentionne le Bloc québécois a su rallier la Chambre des communes en faveur d’une hausse de la pension de vieillesse de 110  $ de tous les 65 ans et plus,« contre la volonté du gouvernement de créer deux classes d’aînés». Il ajoute que les bloquistes ont également obtenu l’appui des parlementaires à son projet de loi d’Émilie Sansfaçon à la nécessité de faire passer les prestations de maladie de l’assurance-emploi à 50 semaines.

Le député de Rivière-des-Mille-Îles est également particulièrement heureux que la question de la protection du français ait été mise de l’avant lors la dernière session permettant ainsi deux gains importants pour le Québec. Rappelons que le Parlement a reconnu que le Québec pouvait s’inscrire dans la Constitution comme nation francophone, puis a voté en faveur de l’application de la Charte de la langue française aux entreprises sous juridiction fédérale.

La formation bloquiste, fait-il remarquer, est aussi intervenu à maintes reprises pour corriger les lacunes dans la gestion de la crise sanitaire, talonnant le gouvernement sur les enjeux frontaliers, exigeant un resserrement de mesures comme la suspension de vols provenant de pays aux prises avec de nouveaux variants, l’interdiction de financer les quarantaines des touristes du temps des Fêtes aux frais des contribuables ainsi que l’obligation pour les voyageurs non essentiels de subir des quarantaines supervisées.

Le député bloquiste tient également à mentionner le soutien de sa formation aux producteurs agricoles avec un appui aux projets de loi en agriculture pour protéger la gestion de l’offre et celui pour faciliter le transfert intergénérationnel des entreprises agricoles, en plus d’un appui face au fiasco des travailleurs étrangers temporaires et, notamment l’obtention du retrait de l’entreprise Switch Healt pour la gestion de leurs tests de dépistage.

Au bilan que fait Luc Desilets s’ajoute la promotion de la cause environnementale et, dernièrement, le travail de concert avec les représentants des Premières Nations et des Inuits pour faire la lumière sur la tragédie historique des pensionnats autochtones.

«J’ai hâte de faire avancer plusieurs autres projets, tels que le retour d’un programme de protection des rives, un dossier qui nous touche dans la circonscription. Avec l’été qui est arrivé, on passe en zone bleue comme on le dit au Bloc québécois. Un très bel été à toutes et à tous», de conclure le député de Rivière-des-Mille-Îles.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top