- PUBLICITÉ -
Le CPS Le Faubourg: 25 ans à prévenir le suicide et ses impacts

Crédit photo André Bernier, photographe – Amélie Gauthier, directrice générale du Centre de prévention du suicide Le Faubourg, Lisa Tupper, présidente du conseil d’administration, Stéphane Doré, président d’honneur du Souper-Gala, et Pierre Yves Cardinal, maitre de cérémonie, exhibent ici le montant amassé lors de ce Souper-Gala 25 ans d’espoir: 35 588,69 $.

Le CPS Le Faubourg: 25 ans à prévenir le suicide et ses impacts

Un Souper-Gala pour célébrer cet anniversaire

Venue chercher de l’aide après que son conjoint se soit enlevé la vie et après que son jeune fils âgé de deux ans lui ait demandé quand papa allait revenir de son «long voyage», Karine Brousseau est catégorique, sans le Centre de prévention du suicide (CPS) Le Faubourg, elle ne serait assurément pas la personne et la maman heureuse qu’elle est aujourd’hui.

«Il fut un temps où j’ai frôlé les récifs, aujourd’hui je navigue avec plénitude sur la continuité de ma vie! Le deuil par suicide n’est pas un deuil comme les autres! Le sentiment de culpabilité est immense, le regret de ne pas avoir dit à l’autre: «Reste, je suis là, je vais t’aider, je vais t’écouter» . Il faut guérir ces blessures pour mieux avancer. Au Faubourg, on m’a accueilli, on m’a écouté, on m’a suggéré, on m’a guidé, on m’a outillé» , de raconter Mme Brousseau, pour qui la vie a basculé le 31 mars 2011, quand son conjoint s’est suicidé, la laissant seule avec ses deux bébés, âgés alors d’un mois et de deux ans.

Plus de 200 convives et 35 588,69 $

Ce témoignage, la maman l’a partagé à l’occasion du Souper-Gala 25 ans d’espoir, organisé le mercredi 14 mars dernier au Club de golf Les Quatre Domaines, à Mirabel; événement qui visait à souligner, dans un premier temps, les 25 ans du CPS Le Faubourg qui, depuis 1993, s’est donné comme mission de prévenir le suicide et ses impacts dans la région des Laurentides.

Plus de 200 convives ont pris part à cette soirée qui avait été placée sous la présidence d’honneur de Stéphane Doré, président d’Erod, une agence de communication intégrée ayant pignon sur rue dans le secteur de Saint-Janvier, à Mirabel. Qui plus est, un montant de 35 588,69 $ a été amassé au terme de ce Souper-Gala pour permettre à l’organisme régional basé à Saint-Jérôme de poursuivre sa mission.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

Ligne de crise, formation, rencontres individuelles

L’an dernier, l’équipe de 10 intervenants du CPS Le Faubourg a ainsi répondu à 10 000 appels sur la ligne de crise, comme celui logé justement par Karine Brousseau, à la fin du mois d’avril 2011, et qui devait, par après, participer à plusieurs rencontres pour mieux progresser dans son deuil.

Ces mêmes intervenants ont aussi offert 33 formations en prévention suicide, offert du soutien à 125 endeuillés par suicide, tenu 427 rencontres individuelles et animé quatre groupes de soutien au deuil par suicide à travers le territoire. Ils ont également initié 43 rencontres familiales de crise à la suite de l’annonce d’un suicide et soutenu cinq établissements à passer au travers ce drame.

«Vous savez, pour arriver là où on est maintenant, il faut du travail, du temps, des alliés, des partenaires et des bénévoles. Je ne peux passer la soirée sans remercier tous ces gens qui nous ont aidés à grandir: nos présidents et nos intervenants. Certains ont fait un bref passage, d’autres ont laissé leur trace ou encore choisi de s’enraciner et d’offrir leur passion et leur dévouement pour la cause au centre. C’est un travail difficile qui demande du cœur, de la résilience, de l’empathie, de la bienveillance, du courage et surtout beaucoup de passion» , a tenu à dire, en guise de reconnaissance à toutes ces personnes, la directrice générale de l’organisme, Amélie Gauthier.

Pour en savoir davantage sur le CPS Le Faubourg ou apporter son appui, il suffit de consulter le [http://cps-le-faubourg.org] ou de communiquer au 450 565-0490.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top