- PUBLICITÉ -
Le compostage à l’honneur, à l’école Cœur à cœur, l’Alternative

(Photo Yves Déry) Le responsable du projet, un parent, Frédéric Hamel, appuyé par la directrice de l’école, Francine Leblanc, sont entourés d’autres personnes engagées au sein du projet. Ils ont été très heureux d’apprendre que leur projet avait été retenu.

Le compostage à l’honneur, à l’école Cœur à cœur, l’Alternative

Récipiendaire d’une bourse

L’école Cœur à cœur, l’Alternative, a mérité la bourse du Fonds Éco École de Metro de 1000 $ pour avoir présenté un projet «environnemental innovateur» de compostage.

Le projet comprend l’installation de composteurs sur les terrains de l’école, la mise en place d’un système efficace et propre de collecte des matières putrescibles et compostables par les élèves, ainsi que la gestion et l’entretien des composteurs par les élèves, le personnel enseignant et les parents engagés dans le projet. Celui-ci prévoit également la mise en valeur du compost dans le potager communautaire et les plates-bandes de l’école. «Coeur à cœur, l’Alternative, a présenté un projet qui a retenu l’attention du Comité environnement de Metro», fait savoir Marie-Claude Bacon, directrice aux affaires coopératives de Metro.

Le responsable du projet, un parent, Frédéric Hamel, appuyé par la directrice de l’école, Francine Leblanc, estime pouvoir réaliser le projet par des efforts en sensibilisation des élèves à l’importance de la valorisation des matières putrescibles qui ont été entamés dès l’an dernier. Lors des pauses et de la période du dîner, les élèves et les enseignants sont invités à déposer les matières alimentaires compostables dans les bacs identifiés. Des sacs biodégradables sont utilisés dans ces bacs.
«Le projet mis de l’avant touche deux enjeux environnementaux: la gestion des matières résiduelles et la réduction des gaz à effet de serre. Les résidus alimentaires compostables constituent 22 % de toutes les matières résiduelles produites dans les municipalités québécoises. Les coûts d’enfouissement de ces matières pourraient être ainsi évités. Le compostage local s’avère une option économique intéressante, mais aussi environnementale importante», indique-t-on dans le résumé du projet.

Le succès du projet devrait être notable puisque sa mise en œuvre produira des effets mesurables. Il sera possible de calculer le poids ou la quantité de déchets produits par l’établissement du volet compostage au cours de l’année scolaire. Il sera également possible de mesurer les quantités de gaz à effet de serre évitées par la mise en place du projet de récupération des matières alimentaires résiduelles.

Lancé au mois de juin 2009, le Fonds Éco École a vu le jour dans le but d’encourager la création d’un environnement plus sain et le mieux-être de la communauté. Metro a déjà investi plus d’un million de dollars dans ce programme.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Gagnez 1000$ en cartes-cadeaux, gracieuseté de Hamster Espace Papier

Gagnez 3000$ en forfait Mariage
- PUBLICITÉ -
Top