- PUBLICITÉ -
Le CHMM empoche 16 080 $

Le Chmm Empoche 16 080 $

Le CHMM empoche 16 080 $

Tirage d’une Audi A4

Engagés dans une véritable course contre la montre, les responsables et les bénévoles de la campagne de financement du Centre d’hébergement Multiservice, de Mirabel (CHMM), n’ont pas vendu autant de billets qu’ils l’auraient souhaité, rien n’empêche qu’en fin de compte, tout s’est passé comme prévu: on a fait un gagnant et l’on a tout de même récolté un montant de 16 080 $.

Engagés dans une véritable course contre la montre, les responsables et les bénévoles de la campagne de financement du Centre d’hébergement Multiservice, de Mirabel (CHMM), n’ont pas vendu autant de billets qu’ils l’auraient souhaité, rien n’empêche qu’en fin de compte, tout s’est passé comme prévu: on a fait un gagnant et l’on a tout de même récolté un montant de 16 080 $.

C’est qu’on disposait finalement de bien peu de temps pour vendre les 2 500 billets mis en circulation le jeudi 9 août, à 80 $ l’unité (on souhaitait alors générer des profits de 150 000 $), mais ce n’est que partie remise puisque l’on connaît mieux désormais la procédure et les règles à suivre (celles de Loto-Québec) quand vient le temps d’organiser pareil événement. On saura donc pour la prochaine fois et l’on s’y prendra plus tôt.

Le gagnant: François Pelletier

Or, comme prévu, le vendredi 7 septembre, sur le coup de 14 h, le président du CHMM, Claude Grenier, a procédé au tirage du billet gagnant, dans les installations du concessionnaire Audi, de Blainville. Le plus chanceux de tous fut François Pelletier, un résidant de Greenfield Park, qu’on a joint immédiatement au téléphone. Ce dernier avait le choix entre un montant de 50 000 $ et une rutilante Audi A4 Berline 2018, de valeur égale. Le monsieur a opté pour la voiture.

Et comme on avait tout de même réussi à vendre 826 billets, le profit engrangé par le CHMM, une fois la voiture payée, s’élève à 16 080 $, ce qui permettra à l’organisme d’assurer en partie le salaire d’un intervenant. «C’était une première et l’avantage qu’on y voit, c’est que ç’a créé un engouement» , relevait Claude Grenier, lequel confiait que de nouveaux partenariats sont à venir entre l’organisme et d’autres acteurs du milieu qui aimeraient s’impliquer dans des campagnes ultérieures. «On va commencer par gérer cette première expérience, on va en faire un post mortem, mais c’est sûr qu’il y en aura d’autres» , d’enchaîner le président.

Un toit pour nos jeunes

L’exercice mettait un terme à cette campagne lancée sous le thème Offrons un toit pour nos jeunes, le CHMM consacrant ses efforts au bien-être des jeunes itinérants (16 à 25 ans), et qui était supportée par une pléiade de partenaires tels Centraide, les Caisses Desjardins, le Centre jeunesse emploi (CJE) de Mirabel et l’entreprise Sicola, représentée par Valérie Lagrange, qui s’est impliquée à toutes les étapes du processus.

Ce branle-bas de combat était alors justifié par le désir d’assurer la pérennité des services offerts au CHMM, c’est-à-dire des repas, un toit, des vêtements, du soutien, ainsi qu’un service d’intégration sociale. On souhaite par-dessus tout être en mesure d’offrir ces services 24 heures par jour.

Situé au 13936, boulevard Curé-Labelle, à Mirabel, le CHMM. Il s’agit d’une maison d’hébergement mixte offert aux jeunes de 16 à 25 ans. On y dispose de quatre lits et l’organisme aimerait bien doubler cette capacité. Vous pouvez vous informer auprès des responsables et même proposer vos services bénévoles, au 450 951-5551 ou à hebergementmirabel@gmail.com.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

concours-iga-lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top