- PUBLICITÉ -

Benoit Proulx, maire de Saint-Joseph-du-Lac, Denis Martin, préfet de la MRC de Deux-Montagnes, Pascal Quevillon, maire d’Oka, et Sonia Fontaine, mairesse de Pointe-Calumet.

Le carrefour giratoire bénéficie d’un nouvel aménagement paysager

À l'extrémité de l'A-640 Ouest

Le conseil municipal de Saint-Joseph-du-Lac est fier de présenter le nouvel aménagement paysager du carrefour giratoire situé à l’extrémité de l’autoroute 640 Ouest, fruit d’un travail concerté entre le ministère des Transports du Québec, la MRC de Deux-Montagnes et la Municipalité de Saint-Joseph-du-Lac.

Faisant figure d’entrée commune pour les municipalités de Saint-Joseph-du-Lac, de Pointe-Calumet et d’Oka, ce carrefour giratoire constitue une zone de transition entre les secteurs urbain et agricole, une réalité propre à la MRC de Deux-Montagnes. Depuis son inauguration à l’été 2012, l’aspect esthétique du carrefour giratoire n’avait pas été revu.

Un aménagement songé et facile d’entretien

Des architectes paysagers du ministère des Transports du Québec ont donc travaillé à la réalisation d’une esquisse d’aménagement rappelant certains éléments distinctifs de la région, soit la topographie montagneuse et la présence marquée de l’eau sur son territoire. Le carrefour giratoire est conséquemment aménagé de façon à rappeler les montagnes et la proximité à l’eau.

Grâce à un choix futé de vivaces faciles d’entretien et résistantes à certaines maladies endémiques au territoire et aux sels de déglaçage, l’aménagement du carrefour giratoire s’avère durable et résistant aux intempéries, dans l’optique qu’il évolue en beauté au fil des saisons et qu’il demeure vivant et visible trois saisons sur quatre.

«Le conseil municipal et moi sommes ravis de l’aboutissement de ce projet commun, qui confère un aspect distinctement local au carrefour giratoire tout en favorisant la sécurité des milliers d’automobilistes qui l’empruntent quotidiennement par un effet de ralentissement. Je remercie sincèrement le ministère des Transports et la MRC de Deux-Montagnes pour leur soutien notable dans la réalisation de ce projet», exprime le maire de Saint-Joseph-du-Lac, Benoit Proulx.

Les coûts de ce projet, évalués à 36 000 $, sont assumés par le ministère des Transports (20 000 $) et la MRC de Deux-Montagnes (montant maximal de 16 000 $).

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top