- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

«L’autisme ne se guérit pas» —Guylaine Robert, directrice générale

Fondation Autisme des Laurentides

Guylaine Robert, directrice générale de la Fondation Autisme des Laurentides est catégorique. L’autisme ne se guérit pas. «Par contre, une diète sans gluten améliore beaucoup l’état de l’enfant. Si l’enfant guérit, c’est parce qu’il avait au préalable un diagnostic de Trouble Envahissant du Développement (TED) non spécifié ou peut-être de trouble d’apprentissage, mais un diagnostic d’autisme ne se guérit absolument pas», d’attester avec certitude Guylaine Robert.

Mère d’un enfant autiste, Mme Robert admet que la diète sans gluten pour son fils autistique a beaucoup amélioré son état. «Cesser de consommer du gluten veut dire améliorer le métabolisme. Il ne s’agit pas de contrer des allergies.»

Or, il peut arriver qu’un enfant soit mal diagnostiqué dès le début. Si ce dernier est beaucoup stimulé dans des centres de réadaptation ou dans des garderies et que son diagnostic soit un TED non spécifié, il peut voir ses symptômes s’atténuer, voire disparaître entièrement.

Bien qu’elle connaisse Rony Nizard, Mme Robert a tenu à rappeler que la diète sans gluten existe depuis fort longtemps déjà.

L’autisme en chiffre

On estime entre 80 000 et 100 000 le nombre d’autistes de tout âge vivant en France. L’autisme atteint, dans sa forme typique, quatre enfants sur 10 000 dans toutes les populations. Ce chiffre s’élève à 15 pour 10 000 si l’on y englobe les troubles de développement apparentés, où l’autisme est associé à une pathologie reconnue qui touche le système nerveux central. Près de quatre enfants autistes sur cinq sont des garçons [lesilencedesjustes.fr].

Un article de la Presse Canadienne rapporte que la demande pour des services aux enfants atteints d’autisme a augmenté depuis cinq ans. Ainsi, depuis 1998 le nombre d’enfants atteints d’autisme a augmenté de 28 % à la CSDM. [inclusif.ca].

Mythes

Le vaccin RRO provoque-t-il l’autisme?

Un fait: le vaccin RRO n’est pas responsable de l’autisme. Aucune donnée scientifique n’appuie la théorie d’un tel lien. Puisque les premiers signes d’autisme font leur apparition pendant la période au cours de laquelle les enfants reçoivent le vaccin RRO, certains parents pensent que le vaccin en est responsable. Une grande partie de la controverse entourant le vaccin RRO et l’autisme découle d’un article publié en 1998, qui laissait supposer un lien. Cependant, depuis cette époque, dix des treize auteurs de cet article ont affirmé qu’ils n’auraient pas dû arriver à cette conclusion. Par ailleurs, de nombreuses grandes études menées partout dans le monde n’ont établi aucun lien entre le vaccin RRO et l’autisme. [soinsdenosenfants.cps.ca].

Finalement, précisons qu’en 1985, le Québec s’est doté d’un programme d’indemnisation des victimes d’une vaccination sans égard à la faute. La Loi sur la santé publique, adoptée en décembre 2001, a reconduit le programme. Depuis ce temps, 98 demandes d’indemnisation ont été évaluées et 27 victimes ont été dédommagées (source: cyberpresse).

Photo verticale: MC-2008-02-22-719

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top