- PUBLICITÉ -
Lancement de l’Infolokal

Photo Michel Chartrand - Le dévoilement de l’Infolokal s’est effectué en présence du maire Richard Lalonde, du conseiller municipal responsable du volet communication, Marc Guy Tremblay, de l’agente de communication et d’information, Maria Duculescu, et de la jeune Camille Lemieux, 11 ans.

Lancement de l’Infolokal

Le bulletin municipal d’Oka fait peau neuve

C’est en grandes pompes que le conseil municipal d’Oka a lancé son nouveau bulletin municipal. Un bulletin dans lequel, dit-on, les citoyens pourront s’y retrouver et où les gens de la communauté, les organismes, les artistes et artisans, les commerçants, les producteurs agricoles ainsi que les bénévoles seront résolument mis en valeur.

«Si notre communauté est aussi dynamique, c’est grâce à ses citoyens, c’est grâce à leur implication et à leur dévouement envers Oka», a déclaré le maire, Richard Lalonde aux nombreuses personnes venues assister au dévoilement, le 30 avril dernier.

Poursuivant, le maire a insisté sur le fait que ce nouveau bulletin se distinguait de plusieurs façons. «Il est tout à fait différent, dynamique et convivial, à la manière d’un petit magazine aux couleurs attrayantes et, comme vous le constaterez, son contenu est 100 % local», a-t-il indiqué.

Il sera publié six fois l’an, soit deux parutions de huit pages et quatre parutions de douze pages, ces dernières incluront la programmation des loisirs.

Nouveau concept, nouveau nom

Point culminant de la conférence de presse, s’il en est un, le dévoilement du nom du bulletin municipal, choisi parmi les quelque 60 suggestions acheminées à la mairie, dont plus de 90 % contenaient le mot Oka. «C’est tout de même incroyable le nombre de combinaisons possibles avec Oka», s’est exclamé Marc Guy Tremblay, conseiller municipal responsable du volet communication. Au final toutefois, le choix s’est arrêté sur la suggestion de la jeune Camille Lemieux, 11 ans, de l’école des Pins: L’Infolokal.

La réalisation du bulletin municipal pour l’année 2011 a été confiée à Tapage Communications au montant de 19 000 $, plus les taxes applicables.

Rappelons en terminant que depuis 2010, la Municipalité d’Oka a entrepris un virage vert en ce qui concerne les communications en se dotant, notamment d’un plan de communication et en procédant à l’embauche d’une agente de communication et d’information en la personne de Maria Duculescu. Plusieurs projets sont présentement en cours, entre autres la mise à niveau du site Web et l’accessibilité à Internet haute vitesse pour l’ensemble du territoire.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top