- PUBLICITÉ -
Autobus Scolaire

Lancement de la 33ᵉ campagne «M’as-tu-vu ?»

La Fédération des transporteurs par autobus amorce la 33e édition de sa campagne en sécurité en transport scolaire, «M’as-tu vu ?», qui se tient jusqu'au 14 février. Chaque année, cette campagne rassemble tous les intervenants des milieux scolaires et des transports pour sensibiliser la population à l’importance de l’adoption de comportements sécuritaires en présence d’autobus scolaires.

«La présente année scolaire a été marquée par plusieurs rebondissements qui ont, notamment, affecté le transport des élèves. Je tiens donc à souligner la collaboration des chauffeurs d’autobus qui ont su faire preuve de résilience et d’adaptation. Malgré le contexte de pandémie, la sécurité en transport scolaire demeure au cœur de nos préoccupations. C’est pourquoi votre gouvernement est très fier de se joindre encore cette année à la campagne “M’as-tu vu?”», soutient le ministre des Transports, François Bonnardel.

«Le bilan routier, somme toute positif, démontre l’importance de poursuivre les efforts de sensibilisation et de prévention en transport scolaire. La sécurité des écoliers doit rester au cœur des priorités de la population. L’adoption de comportements sécuritaires est primordiale. On n’est jamais trop prudent sur la route, surtout en présence d’autobus scolaires», d’ajouter le président du conseil d’administration de la FTA, Stéphane Lefebvre.

Le transport scolaire au Québec en bref

-Quelque 10 000 conducteurs et conductrices d’autobus scolaires formés au Québec.

-Plus de 534 000 élèves sont transportés partout dans la province chaque jour.

-Depuis 1986, il n’y a eu aucun décès parmi les passagers d’un autobus scolaire âgés de 5 à 17 ans.

Les conducteurs d’autobus, des alliés essentiels

La Fédération des transporteurs par autobus, ses membres et ses partenaires profitent de l’occasion pour souligner le travail exceptionnel des conducteurs d’autobus qui veillent quotidiennement à la sécurité et au bien-être des enfants. Cette année, particulièrement, ils ont répondu « présents » et ont continué d’accompagner les écoliers malgré l’ajout d’importantes responsabilités et d’exigences sanitaires liées à la pandémie.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top