- PUBLICITÉ -
La PDM transformée en Salon sur la santé

L’un des nombreux kiosques aménagés à l’occasion de ce Salon sur la santé à la PDM.

La PDM transformée en Salon sur la santé

Un projet d’élèves de 2e secondaire

Les élèves de 2e secondaire du Programme d’éducation internationale (PEI) de la polyvalente Deux-Montagnes (PDM) ont récemment présenté un tout premier salon sur le thème de la santé.

Ce sont ainsi 118 élèves qui ont dévoilé leurs recherches sur un sujet de leur choix concernant la santé et qui l’ont expliqué aux visiteurs lors de cette soirée. «Cette année, on a choisi un nouveau sujet qui colle plus à l’actualité. Ça les touche beaucoup, autant eux, le public que les générations futures», a expliqué Marie-France Rochon, coordonnatrice du PEI, 1er cycle.

Les élèves ont travaillé à partir de janvier à préparer leurs recherches, approfondissant sur les causes, les conséquences du problème, les moyens de prévention et les solutions. Ils ont également eu à monter et préparer un kiosque, ainsi qu’une présentation pour le public.

Si la plupart avaient des fiches pour se souvenir de leurs informations, certains semblaient beaucoup plus à l’aise que d’autres à improviser avec leur sujet. Cependant, tous semblaient être très bien préparés et capables de répondre aux questions des visiteurs.

Le temps de recherche pour cette activité, comprise dans le programme du PEI, a été effectué parfois à l’intérieur de certains cours ou le soir et les fins de semaine, a mentionné Marie-France Rochon.

La soirée a débuté en musique avec une soixantaine d’élèves qui ont joué pour les parents présents, quelques chansons. L’orchestre a, entre autres, interprété un pot-pourri des années 1980. Ensuite, quatre groupes d’éducation physique sont venus présenter leurs chorégraphies de danse et de cheerleading.

Par la suite, tous étaient invités à se rendre aux 44 kiosques où les jeunes ont pu livrer les résultats de leur travail.

Si certains parlaient de sida et de contraception, d’autres se sont intéressés à des maladies précises comme l’Alzheimer, la sclérose en plaques, la leucémie, le cancer, l’épilepsie. Certains y sont allés plus largement avec les maladies mentales.

Eliza, Frédérique et Jasmine tenaient le kiosque sur ce dernier sujet et ont été impressionnées de constater l’ampleur du nombre de personnes atteintes et que ce sujet était si peu connu. D’ailleurs, l’Organisation mondiale de la santé a fait état qu’une personne sur quatre souffrira de trouble mental ou neurologique.

Certains ont aussi parlé de boissons énergisantes et de tous les types de consommation. Le policier éducateur Martin Bérubé, de la Police régionale de Deux-Montagnes, était d’ailleurs sur place, à côté du kiosque sur l’alcool.

Des élèves ont même abordé la chirurgie plastique. «On veut faire réfléchir les gens. On a découvert beaucoup de chirurgies extrêmes et cela nous a amenés à nous demander si c’est vraiment nécessaire. On présente les points positifs et négatifs, on ne donne pas notre opinion, juste les faits, tels qu’ils sont», ont expliqué Karine, Sandrine et Gabrielle devant leur kiosque.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

La meilleur des aventures sucrées
- PUBLICITÉ -
Top