- PUBLICITÉ -
La nouvelle bibliothèque Guy-Bélisle enfin inaugurée!

De nombreux invités ont salué la coupe du traditionnel ruban, inaugurant du coup la nouvelle bibliothèque Guy-Bélisle.

La nouvelle bibliothèque Guy-Bélisle enfin inaugurée!

Un lieu de culture branché, à Saint-Eustache

Le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, a procédé, jeudi soir dernier, à l’inauguration de la toute nouvelle bibliothèque Guy-Bélisle en présence du conseiller municipal Raymond Tessier, du nouveau député de Deux-Montagnes, Daniel Goyer, et d’une foule d’invités.

Nicole Grimard, la bibliothécaire en chef, entrevoit un bel avenir pour l’édifice du 12, chemin de la Grande-Côte, à Saint-Eustache. Elle croit même que la bibliothèque pourrait devenir le troisième lieu de vie des gens. «Après la maison et le travail, la bibliothèque devient un site voué à la détente, aux études, à la découverte, mais aussi aux rencontres et au savoir. Un endroit où on se rend en famille pour lire, bien entendu, mais aussi pour prendre un café, pour se divertir, pour se former», assure-t-elle.

Pour le conseiller municipal Raymond Tessier, qui est responsable de dossiers culturels à la Ville de Saint-Eustache, la construction de cette nouvelle bibliothèque de 9 M$ met enfin un terme à de longues années d’efforts et de travail. «Avec l’ancienne bibliothèque, on tourne la page. Avec la nouvelle, on prend du volume», a lancé celui-ci, visiblement content de son jeu de mots.

Pierre Charron, le maire de Saint-Eustache, estime que la construction de ce bâtiment représentait une nécessité, compte tenu de l’accroissement de la population qui, dit-il, a plus que doublé depuis la construction de l’ancienne bibliothèque. «Ce projet est l’aboutissement d’une démarche qui a mijoté depuis 20 ans avant de pouvoir se concrétiser.»

Sur un ton résolument poétique, il a raconté l’aventure de ce grand projet, «ce pays où l’univers des mots serait roi… un long parcours, une aventure menée par un capitaine visionnaire nommé Claude Carignan». «Et la destination finale est plus belle encore que nous l’avions rêvée», a affirmé le maire.

Il est convaincu que le nouvel espace de culture sera rapidement adopté par ses citoyens. «Nos résidants ont désormais une bibliothèque rencontrant les plus hauts standards du Québec. Nous l’avons voulue belle, lumineuse, conviviale», a-t-il indiqué, en ajoutant espérer que les gens se pressent nombreux aux portes, lors de la journée portes ouvertes, ce dimanche.

Daniel Goyer, le député de Deux-Montagnes, jusque-là conseiller municipal à la Ville de Saint-Eustache, qui effectuait sa première sortie officielle sous un nouveau chapeau politique, a pour sa part indiqué qu’en choisissant l’ancien site de l’usine d’épuration pour cette nouvelle bibliothèque, cela permettrait aux résidants d’avoir à nouveau accès à la rivière des Mille Îles.

Avant les allocutions protocolaires à l’intérieur, mentionnons que l’œuvre d’art de l’artiste Michel Goulet, La Chambre du temps, constituée de 12 chaises d’acier inoxydable d’apparence domestique évoquant les heures du cadran de l’horloge, ainsi que les points cardinaux, a été inaugurée à l’extérieur. Des vers de la poétesse Hélène Dorion sont aussi gravés dans l’assise des sièges de l’œuvre, autour desquels des jeunes de la Troupe Fusion Danse ont exécuté une chorégraphie.

Après la cérémonie protocolaire, la bibliothécaire en chef Nicole Grimard s’est fait un plaisir de faire découvrir les innovations et commodités des lieux aux invités d’honneur par le biais d’un petit rallye ludique.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

La meilleur des aventures sucrées
- PUBLICITÉ -
Top