- PUBLICITÉ -

La GRC publie son Guide du signalement d’incidents suspects à la police

La Gendarmerie royale du Canada (GRC), en collaboration avec divers partenaires policiers, a produit un guide visant à expliquer aux Canadiens comment et quand signaler des incidents suspects à la police afin d’assurer la sécurité des citoyens.

Le public est un allié important dans la lutte contre les activités criminelles. Quiconque est préoccupé par l’idée que quelqu’un envisage, planifie ou prépare un acte de violence, ou qu’il soutient autrui, l’incite à commettre des actes de violence ou lui conseille de le faire, devrait communiquer immédiatement avec le service de police local ou la GRC.

Le guide renferme de l’information sur la manière de reconnaître et de signaler des comportements pouvant être liés à des crimes haineux, à la radicalisation menant à la violence, à la propagande extrémiste ou à la mobilisation au terrorisme. Il fournit des détails sur les étapes que les gens peuvent et devraient suivre lorsqu’ils signalent des incidents suspects à la police.

Élaboré par le Programme de sensibilisation au terrorisme pour premiers intervenants (PSTPI) de la Police fédérale, le guide a pour but d’améliorer la qualité de l’information communiquée à la police et d’encourager le signalement d’activités et d’incidents suspects.

Il est possible de joindre le Réseau info-sécurité nationale de la GRC au numéro 1-800-420-5805 ou à l’adresse RCMP.NSIN-RISN.GRC@rcmp‐grc.gc.ca.

Les urgences doivent toujours être signalées au service 911.

« Aux quatre coins du pays, les Canadiens et Canadiennes vaquent à leurs occupations quotidiennes. Il est facile d’oublier les moments d’apparence ordinaires qui composent nos journées. J’invite les gens à demeurer attentifs et vigilants. En signalant les activités suspectes à la police, on peut éviter des tragédies. Dans le doute, signalez‑les! », de déclarer, dans un communiqué de presse, la commissaire Brenda Lucki.

En bref

  • Les signalements d’activités suspectes proviennent souvent de personnes dont les observations donnent lieu à des enquêtes criminelles réussies, même si elles les trouvaient sans importance.
  • Selon Statistique Canada, le taux de crimes déclarés par la police – et exprimé par l’indice de gravité de la criminalité – est passé de 79,8 % en 2019 à 73,4 % en 2020, soit une baisse de 8 %.
  • La diminution de l’IGC global au cours de la première année de la pandémie était en majorité attribuable à la baisse des taux de nombreuses infractions déclarées par la police.
  • Les initiatives de prévention du crime, telles que le Guide du signalement d’incidents suspects à la police, sont des outils efficaces et essentiels pour réduire le taux de criminalité.

Pour en savoir davantage, il suffit de CLIQUER ICI.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top