- PUBLICITÉ -

Photo Christian Asselin – Dany Berger, porte-parole de la Grand Guignolée de Moisson Laurentides.

La Grande Guignolée de Moisson Laurentides… par tous les moyens!

Il s’agit de la collecte la plus importante de l’année pour Moisson Laurentides et, pandémie ou pas, la banque alimentaire régionale entend tenir sa Grande Guignolée en utilisant tous les moyens mis à sa disposition pour regarnir sa tirelire et emmagasiner le plus de denrées possibles. Parce que les besoins sont à la hausse.

Lors d’un récent point de presse, tenu en visioconférence, on a d’abord indiqué que cette campagne annuelle prendrait un virage virtuel, en lieu et place des habituels barrages routiers. Or, on a décidé d’opter pour une campagne appelée «pair-à-pair», les participants étant plutôt appelés à mobiliser leur réseau personnel ou professionnel pour amasser des fonds. On peut le faire à titre d’entreprise ou s’y engager personnellement, pour autant qu’on se manifeste auprès de l’organisme qui vous donnera toutes les précisions quant à la méthode, au [www.moissonlaurentides.org]. Sachez que cette collecte virtuelle a débuté le 23 novembre dernier et se poursuivra jusqu’au 31 janvier prochain.

Différentes façons de donner

Il s’agira d’un moyen parmi d’autres puisque les entreprises qui le désirent peuvent aussi tenir une collecte sur leur lieu de travail. Une trousse «clé en main» leur sera remise sur demande. Pour cela, il faut prendre rendez-vous en composant le 450 434-0790, poste 315.

Autrement, vous pourrez faire un don en ligne, à l’adresse mentionnée plus haut, tout comme il vous est possible d’utiliser le texto pour faire un don de 10 $. Jusqu’au 31 décembre, il suffira de texter le mot Noel ou encore Xmass, au 20222. Il sera tout autant possible de faire un don par téléphone, avec votre carte de crédit, en communiquant avec un bénévole de l’organisme.

Par ailleurs, jusqu’au 24 décembre, sous l’égide de la Grande Guignolée des médias, des collectes de dons en argent et en denrées non périssables se tiendront, au profit de Moisson Laurentides, dans les succursales Jean Coutu, les épiceries Maxi et Provigo, ainsi qu’auprès des courtiers immobiliers La Capitale.

Moisson Laurentides bénéficiera également des retombées du programme de financement Du cœur en double, initié sur la plateforme La Ruche. Au terme de la campagne, Desjardins doublera les dons qui y auront été faits, jusqu’à concurrence de 1 M$, somme qui sera ensuite répartie entre toutes les banques alimentaires du Québec.

Enfin, un télédon aura lieu, le mardi 15 décembre, de 8 h à 21 h, sous l’expertise de Luminet Solutions et de la station de radio CIME FM.

Dany Berger porte-parole

Entrepreneur, chroniqueur pour l’hebdomadaire Info Laurentides et aussi animateur de longue date à CIME, Dany Berger a de nouveau accepté d’être le porte-parole (il suggère aussi le terme d’ambassadeur) de la Grande Guignolée, un mandat qu’il remplira pour une troisième année d’affilée.

«Je viens d’une famille monoparentale de six enfants et je peux vous dire que si nous avions pu avoir ce genre d’aide, à l’époque, ça aurait été bienvenu», confiait M. Berger en soulignant l’importance et l’impact que peut avoir un organisme comme Moisson Laurentides auprès des gens qui ont faim. «Ce sera différent, à cause de la pandémie, mais on va travailler excessivement fort», s’est-il engagé.

De son côté, la directrice générale de Moisson Laurentides, Annie Bélanger, précisait que l’objectif de cette campagne avait été fixé à 400 000 $, bien que l’on expérimentera une toute nouvelle formule. «On se croise les doigts et on demeure optimistes», de dire celle-ci, en signalant que la méthode qu’on mettra de l’avant avait toujours été une sorte de plan B, pour l’organisme. «On va évaluer ce qui aura bien fonctionné pour éventuellement le maintenir, mais si la situation le permet, l’an prochain, on va revenir avec des bénévoles au coins des rues», d’ajouter Mme Bélanger en soulignant le caractère festif de la chose.

Rappelons que 106 organismes s’approvisionnent auprès de la banque alimentaire Moisson Laurentides. Leur action permet de nourrir 20 763 personnes par mois, dont le tiers sont des enfants.

Pour en savoir davantage: [https://www.moissonlaurentides.org/].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top