- PUBLICITÉ -

Crédit photo: Sercan (Facebook) – Louise Couillard, dont le père Raymond Couillard est décédé du cancer en juillet 2017 et terminé sa vie à la Maison Sercan, a invité ses amis Facebook à faire comme elle et à devenir marcheur et donateur dans le cadre de cette Marche Pas à Pas.

La Fondation Sercan organise une «Marche Pas à Pas»… à distance

Seule maison de soins palliatifs à avoir pignon sur rue dans les Basses-Laurentides, plus précisément à Saint-Eustache, la Maison Sercan n’a pas mis un frein, malgré l’apparition de la COVID-19, aux services et à l’hébergement qu’elle offre aux personnes en fin de vie. C’est pourquoi elle a plus que jamais besoin ces jours-ci du support de la population. Si plusieurs activités de financement ont été reportées, voire même annulées, il y en a une qui est cependant maintenue: la Marche Pas à Pas qui en sera à sa septième édition.

En effet, l’équipe de la Fondation Sercan annonce que l’édition 2020 de sa Marche Pas à Pas se déroulera tout au long du présent mois de mai de manière virtuelle et donc, à distance, et non seulement le temps d’une seule journée.

L’argent amassé permettra de supporter financièrement la Maison Sercan qui a accueilli plus de 1 000 patients depuis son ouverture en 2005, mais aussi l’organisme Sercan qui offre au quotidien des services et du soutien aux personnes atteintes du cancer et à leurs proches.

Se réinventer

«La présente situation nous oblige à se réinventer, user de stratégies. C’est un test. Nous allons voir si les gens vont participer et nous envoyer un don à la mémoire d’une personne décédée ou en l’honneur d’une personne qui combat le cancer», d’indiquer, en entrevue téléphonique, Vickie Boisvert, directrice générale de la Maison Sercan qui rappelle que «malheureusement, la maladie ne prend pas de pause et que la fin de vie fait toujours partie intégrante de notre réalité».

«Nous n’avons pas cessé d’accueillir des patients en fin de vie depuis le début de la pandémie. Actuellement [en date du mercredi 6 mai], cinq de nos sept lits sont occupés, et nous prévoyons accueillir une nouvelle personne demain. Les gens, oui, continuent à avoir le cancer», tient à préciser Mme Boisvert.

Le déroulement de la Marche

Pour ce qui plus précisément de cette Marche Pas à Pas, la Fondation Sercan invite donc les gens à marcher durant ce mois de mai en l’honneur des personnes qui sont touchées par la maladie ou qui en sont décédées, dans les rues de leur quartier, tout en respectant bien sûr les consignes de distanciation sociale, ou encore dans leur cour ou dans leur logement.

Ces premiers pas franchis, la Fondation Sercan demande aussi aux personnes qui marcheront une contribution volontaire qu’elles pourront verser via le site Web [http://maisonsercan.ca] ou par chèque à l’attention de Fondation Sercan. Aussi, on encourage les personnes à envoyer une photo ou un vidéo de leur marche à l’adresse courriel financement@maisonsercan.ca ou à partager le tout sur la page [www.facebook.com/maisonsercan].

Des activités annulées ou reportées

Chaque année, c’est une somme de 640 000 $ que doit amasser la Fondation Sercan pour assurer le bon fonctionnement de la Maison Sercan qui compte sept lits et les services offerts par l’organisme Sercan; la balance du budget d’opération, de l’ordre au total de 1,3 M$, étant assurée par le gouvernement du Québec.

Depuis le début de l’année, deux activités ont eu lieu avant que la COVID-19 bouscule notre quotidien, à savoir le soupe steak-frites et le souper à la cabane à sucre Constantin qui ont permis d’amasser respectivement un peu plus de 88 000 $ et 4 500 $. Certaines ont été annulées, comme la vente de fleurs pour la fête des Mères, le gala d’humour de Marc Pepper (qui était planifié pour le 26 juin) et la Course de bateaux-dragons Jean-Claude-Langlois (qui était prévue pour le 20 juin prochain et de laquelle on anticipait une entrée d’argent d’au moins 50 000 $).

Mais, d’autres ont été reportées avec l’espoir qu’elles pourront être organisées d’ici la fin de la présente année. C’est le cas du 1 000 à Gilles et Fred, du quille-o-thon et de la journée spaghetti «On estime à environ 150 000 $ le montant que nous pourrions recueillir avec ces activités», de chiffrer Vickie Boisvert, tout en soutenant que le gouvernement du Québec devra, en bout de ligne, soutenir les 85 maisons de soins palliatifs qu’il y a a Québec, toutes aux prises avec des manques à gagner importants.

En attendant, la directrice générale invite la population de l’ensemble des Basses-Laurentides à soutenir la Maison Sercan. «Il est beaucoup question d’acheter local, mais il faut aussi donner local», dit-elle, tout en saluant l’apport de la Caisse Desjardins de Saint-Eustache-Deux-Montagnes qui a accepté d’être le commanditaire de l’édition 2020 de cette Marche Pas à Pas.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top