- PUBLICITÉ -

Le président de la Fondation du Collège Lionel-Groulx, Paul Paré.

La Fondation du Collège Lionel-Groulx a rempli sa mission malgré la pandémie

Pandémie ou pas, la Fondation du Collège Lionel-Groulx dispense chaque année une multitude de services à la clientèle étudiante de l’institution thérésienne. Alors que tout un chacun était appelé à se «réinventer», l’organisme a pu boucler la dernière année avec un bilan plus que satisfaisant.

«On a réussi à remettre 175 000 $ aux étudiants du Collège», se réjouissait le président de la Fondation, Paul Paré, lors d’un point de presse virtuel. À titre d’exemples, ce dernier citait la remise de douze portables, un clavier numérique, des logiciels, des dons en argent totalisant 7 000 $, de l’aide alimentaire (13 000 $), la distribution de bourses à des étudiants méritants (33 000 $), la redistribution, aussi, de montants normalement destinés à des projets étudiants qui n’ont pu être réalisés et qu’on a convertis en livraisons de repas (poulet, pizza, etc.) qui avait pour double fonction de remplir les estomacs et de briser la solitude des jeunes en résidence.

Des activités transformées

Évidemment, qui dit Fondation, dit activités de financement et les contraintes nées de la crise sanitaire qui a frappé toute la planète, depuis mars 2020, ont forcé l’organisme à revoir certaines formules.

Une activité très populaire comme le Festipâtes, par exemple, a plutôt donné lieu à une imposante distribution de 945 boîtes à lunch, en échange de dons qui ont totalisé autour de 15 000 $. Autre exemple, le tournoi de golf annuel de la Fondation aura lieu malgré tout, dans une formule inédite et éminemment circonstancielle: il suffira de jouer une ronde n’importe où et d’envoyer sa carte de pointage, accompagnée d’un don!

«On n’amassera pas le même montant, mais tout ça permet de maintenir une présence et de démontrer que nous sommes toujours actifs», analyse M. Paré, rappelant au passage que le Groupe JCL, qui publie ce journal, avait lancé une collecte de fonds appelée Un don, cinq causes, laquelle a notamment bénéficié à la Fondation du Collège Lionel-Groulx, qui a reçu un don de 7 000 $.

Collecter… et donner

Somme toute, les entrées financières et l’aide à la population estudiantine n’ont pas vraiment souffert de la pandémie, indique-t-on. «Notre fondation est celle qui a la meilleure santé financière au Québec, dans le milieu collégial. On a un fonds de réserve et les moyens de nos ambitions», d’énoncer fièrement M. Paré, en signalant que ce succès était intimement associé à l’embauche, il y a 12 ans, de l’actuelle directrice générale, Jocelyne Roch. On associe également son nom à la mainmise sur le Prix partenaire décerné par le Collège, le 3 juin dernier.

«Nos projets ne se résument pas seulement à collecter des fonds, mais à en donner, tenait également à préciser le président de la Fondation. On a d’autres projets avec le Collège dont vous entendrez parler bientôt.»


Le Prix partenaire à la Fondation du Collège Lionel-Groulx

(C.D.) – Lors d’un gala virtuel tenu le jeudi 3 juin, le Collège Lionel-Groulx a salué la contribution exceptionnelle de la Fondation du même nom et de sa directrice, Jocelyne Roch, en lui attribuant le Prix partenaire.

Cette reconnaissance s’inscrit dans le cadre des prix de l’excellence et de l’engagement, remis annuellement à l’intérieur de l’institution. À une exception près, celui qu’on a remis à la Fondation qui, bien qu’elle loge entre les murs du Collège, est néanmoins considérée comme une entité externe.

«J’étais très heureuse, très flattée et très touchée», de dire Mme Roch, qui partage les valeurs de la direction du Collège quant aux efforts à déployer pour assurer la réussite des étudiants. Ces valeurs, a-t-on rappelé, sont l’esprit d’équipe, le professionnalisme, le respect, l’engagement et l’intégrité. «Le partenaire se distingue par l’implantation de projets qui ont des retombées observables dans le milieu», peut-on lire dans un communiqué émis par le Collège, en appui aux réalisations de l’organisme dont nous vous faisons part dans un autre texte.

Déclaration d’amour

Le directeur général du Collège Lionel-Groulx. Michel Louis Beauchamp, précisait pour sa part que l’attribution de ce prix émane des discussions d’un comité multipartite et dûment formé pour récompenser les meilleurs employés, saluer les auteurs de projets pédagogiques qui se sont distingués et, dans le cas qui nous préoccupe, un partenaire externe qui s’est distingué.

«Je souhaite faire une déclaration d’amour publique à la Fondation et à Jocelyne Roch, qui est une femme engagée, s’est exclamé M. Beauchamp. Elle représente pour nous l’exemple parfait de la collaboration. La Fondation aide la communauté étudiante à réaliser ses rêves, à atteindre ses objectifs de vie et à réussir ses études. En plus, la Fondation aide le Collège à se donner des moyens pour se doter de certaines infrastructures ou de nouveaux équipements.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top