- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

La FADOQ – région des Laurentides en mode action

La FADOQ – région des Laurentides se réjouit de la poursuite du programme «Aînés engagés, vieillir vivant !», grâce à l’obtention d’une subvention du gouvernement du Québec par le programme Québec Ami des Aînés. Elle sera ainsi en mesure d’offrir des ateliers fortement inspirés du programme Antidote VIT (Vis intensément tout de suite), misant sur des échanges et partages concernant le vieillissement.

«Un 28 jours à la fois» est le premier atelier qui a commencé début novembre. Cinq rencontres en petits groupes sont prévues, via la plateforme Zoom, animées par deux agentes de la FADOQ – Région des Laurentides. «Nous avons la chance de discuter, entre autres, avec les personnes qui vivent la situation actuelle et voir ensemble s’il est possible de trouver un sens à tout cela. Nous collaborerons, pour une seconde fois, avec Yvon Boutin, conteur-confieur, qui nous invite à une réflexion individuelle et collective, avec des vidéos conçues pour le projet», explique Jeanne-Louise Dufresne, chargée du projet à la FADOQ – région des Laurentides.

Dans un second temps, le programme «Aînés engagés, vieillir vivant!»,  qui se décline en une quinzaine de rencontres de deux heures, sera offert toujours en petits groupes de discussions, via Zoom. Ce programme crée un moment privilégié de partage pour les aînés, à partir de leurs expériences personnelles. Nous mettrons l’accent sur l’apport des aînés, sur leur potentiel, leur dignité et leur réalité globale, en leur permettant de retrouver du pouvoir sur leur vie. Pourquoi ne pas normaliser cette étape de vie, avec ses hauts et ses bas? Pourquoi ne pas apprendre à reconnaître et utiliser de nouvelles forces qui émergent des nouvelles expériences? Pourquoi ne pas créer ensemble les conditions de vie qui sont propices au vieillissement vivant dans notre milieu? Le programme devrait débuter vers le 15 novembre.

«Plus que jamais nous souhaitons briser l’isolement, notre mission première à la FADOQ. Nous pouvons ainsi, grâce à la subvention, offrir des ateliers qui permettront aux aînés de rencontrer de nouvelles personnes, d’échanger et de voir différemment le vieillissement», mentionne Michael Leduc, directeur général à la FADOQ – région des Laurentides.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top