- PUBLICITÉ -
Bb Transport En Commun Subventions 01

Photo Benoît Bilodeau – La ministre Christine St-Pierre a notamment pris la parole, tout comme les députés Linda Lapointe, Ramez Ayoub et Yves St-Denis.

La construction d’une gare à Mirabel franchit une importante étape

Réclamé depuis bon nombre d’années, le projet de construction d’une gare à Mirabel a franchi une étape importante avec l’annonce de divers projets de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et du Réseau de transport métropolitain (RTM). Du nombre, s’y trouvent, en effet, des sommes, soit près de 1,5 M$, pour la réalisation des plans et devis et l’avant-projet préliminaire de cette future gare.

Ce sont la députée fédérale de Rivière-des-Mille-Îles, Linda Lapointe, et le député fédéral de Thérèse-De Blainville, Ramez Ayoub, la ministre responsable de la région des Laurentides, Christine St-Pierre, ainsi que le député d’Argenteuil, Yves St-Denis, qui ont procédé, le vendredi 15 décembre dernier, à la gare Sainte-Thérèse, à l’annonce de ces différents projets, totalisant près de 28,5 M$, pour l’ensemble du réseau de transport de la grande région de Montréal, y compris la Rive-Nord.

D’autres projets

Plus précisément, le gouvernement du Canada investira plus de 14,2 M$ sans ces projets, soit l’équivalent de 50 % des coûts admissibles totaux, et cela à même son Fonds pour l’infrastructure de transport en commun, alors que le gouvernement du Québec versera une aide financière de plus de 11,4 M$, soit 40 % des coûts admissibles totaux, cette fois à même son Plan québécois des infrastructures. L’ARTM complétera le financement de ces 16 projets avec 2,8 M$, soit 10 %.

Outre les deux projets consacrés pour la future gare de Mirabel, un autre projet prévoit l’ajout de deux vélostations, dont une à la gare Sainte-Thérèse. Aucun projet n’est prévu pour la gare Deux-Montagnes qui fera partie intégrante du futur Réseau électrique métropolitain (REM) piloté par CDPQ Infra, une filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CPDQ).

Aussi, des bâtiments de service pour la clientèle, comme des salles de toilette, des aires d’attente ou encore des billetteries extérieures, figurent dans la liste des projets du RTM sur son réseau de lignes de trains de banlieue, mais aucun endroit n’a encore été retenu.

Une excellente nouvelle pour Mirabel

Malgré le froid qui sévissait en ce vendredi matin, la bonne humeur était au rendez-vous chez les nombreux politiciens qui s’étaient déplacés pour entendre cette annonce. En tête de liste, le maire de Mirabel, Jean Bouchard, s’est dit heureux de voir que le projet d’une gare en bordure de la rue Victor, secteur de Saint-Janvier, à l’est de la voie ferrée, était devenu une «priorité». La gare sera aménagée sur des terrains acquis, l’an dernier, par la Ville et comportera un quai d’embarquement et donnera accès à un stationnement.

«Ce projet auquel nous avons toujours cru et auquel nous travaillons sans relâche depuis plusieurs années en sera, enfin, à l’étape de la réalisation des plans et devis dans les prochains mois, ce qui, en matière de desserte en transport collectif est une excellente nouvelle pour tous les Mirabellois et Mirabelloises», a indiqué le maire Bouchard.

À son avis, les plans et devis pourraient être réalisés d’ici le 31 mars prochain et une première pelletée de terre pourrait même être envisagée à la fin de la prochaine année ou au début de 2019.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top