- PUBLICITÉ -

Un petit arrêt au piano public de la rue Saint-Eustache a permis à la petite Ella-Grace, fille du premier ministre, de faire valoir ses talents pianistiques et vocaux. (Photo Claude Desjardins)

Le premier ministre a commencé sa visite en lisant une histoire aux enfants rassemblés à la bibliothèque Guy-Bélisle. (Photo Claude Desjardins)
Accompagnés des députés Linda Lapointe et Ramez Ayoub, ainsi que de sa fille Ella-Grace, Justin Trudeau a déambulé la rue Saint-Eustache, notamment devant la maison du Docteur Corriveau, où on a pu l’instruire sur l’histoire locale, par l'entremise de Pierre Mallette, membre de la Fondation église historique de Saint-Eustache. (Photo Claude Desjardins)

Justin Trudeau loue les vertus de l’Allocation canadienne pour enfants

De passage à Saint-Eustache

Justin Trudeau était de passage à Saint-Eustache, où il est venu vanter, jeudi dernier, les avantages liés à l’indexation récente de l’Allocation canadienne pour enfants, une mesure en vigueur depuis le mois dernier.

En compagnie de sa fille Ella-Grace, le premier ministre du Canada a rappelé que lorsque son équipe a fait campagne, en 2015, il avait été question d’un «plan ambitieux» qui permettrait aux familles de mettre plus d’argent dans leurs poches. «Beaucoup de familles nous disaient qu’elles avaient de la difficulté à joindre les deux bouts, qu’elles avaient beau faire plus d’heures au travail, elles n’arrivaient pas à mettre de l’argent de côté pour leur retraite ou pour les études de leurs enfants» , d’évoquer Justin Trudeau.

Investir dans les familles

Depuis que l’Allocation canadienne pour enfants a été instituée en 2016, affirme-t-il, neuf familles sur dix ont désormais plus d’argent pour inscrire leurs enfants à des camps de jour, pour les fournitures scolaires et les manteaux d’hiver, plus d’argent, ajoute-t-il, à investir dans leur qualité de vie et l’avenir de leurs enfants.

«Pour une famille qui habite la circonscription de Rivière-des-Mille-Îles, dit-il, on parle d’environ 500 $ de plus par mois» . Justin Trudeau est d’avis que cette mesure permet aux familles de faire croître davantage l’économie canadienne. «Nos efforts ont porté fruit, d’affirmer le premier ministre. En 2017, le Canada a enregistré le taux de croissance le plus élevé des pays du G7 et c’est en partie parce que nous avons choisi d’investir dans les familles. C’est dans ce contexte que nous avons décidé d’indexer les prestations au taux d’inflation plus tôt que prévu. Pour les familles, ça veut dire que si le coût de l’épicerie augmente, le chèque de prestation augmentera aussi.»

À titre d’exemple, Justin Trudeau suggère qu’en 2019-2020, une mère monoparentale qui a deux enfants et qui gagne 35 000 $ par année, recevra 560 $ de plus chaque mois. On parle toujours d’argent non imposable, et l’on rappelle que l’Allocation canadienne pour enfants a été pensée en fonction de la classe moyenne et les familles à faible revenu qui reçoivent des prestations plus élevées que les familles à revenu élevé. Sur une base annuelle, on indique que les familles canadiennes recevront environ 6 800 $.

Une casserole sur la tête

Lors de son passage à Saint-Eustache, Justin Trudeau s’est d’abord rendu à la bibliothèque Guy-Bélisle, juste à temps pour L’Heure du conte du Rat Biboche, où un groupe d’enfants l’attendait. Le premier ministre avait en main un livre intitulé Une casserole sur la tête, œuvre de l’auteur québécois Alain M. Bergeron et de l’illustrateur Philipe Germain, dont il a fait la lecture à son jeune auditoire.

Par la suite, Justin Trudeau s’est attardé sur la Promenade Paul-Sauvé, est passé rapidement devant l’église de Saint-Eustache avant d’emprunter la rue Saint-Eustache, toujours à pied, afin de se rendre à la microbrasserie Noire & Blanche, où un repas l’attendait. En après-midi, il devait se rendre aux installations de la banque alimentaire Moisson Laurentides, à Blainville.

 

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours voyage au Melia Punta Cana Beach Resort
- PUBLICITÉ -
Top