- PUBLICITÉ -

Nous reconnaissons Daniel Green, chef adjoint du Parti vert du Canada, Julie Tremblay-C, candidate dans Mirabel, et Joey Leckman, candidat dans Rivière-du-Nord.

Journée d’action du Parti vert du Canada dans Mirabel

A l’occasion du lancement de la campagne de Joey Leckman, candidat au Parti vert du Canada dans Rivière-du-Nord, auquel participait aussi la candidate de Mirabel, Julie Tremblay-C, un des thèmes qui a ressorti des différentes allocutions est certainement celui du leadership. Près de 50 personnes étaient réunies au Cerbère de Saint-Jérôme, pour souligner l'événement.

La candidate de Mirabel, Julie Tremblay-C, invitée à parler de leur chef, Elizabeth May, a déclaré: «Madame May est présente à la Chambre des communes depuis plus de 30 ans et sa dévotion pour la cause environnementale et pour le bien commun n’a pas d’égal chez ses homologues. Elle sait prendre des décisions audacieuses et courageuses en temps de crise et aujourd’hui, nous avons plus que jamais besoin de ce leadership pour faire face à la crise climatique

Le chef adjoint du Parti vert du Canada, Daniel Green, était également un invité d’honneur de la soirée. Il s’est dit impressionné par le brillant travail qu’effectuent les candidatures vertes sur le terrain: «Jamais le Parti vert n’a été aussi apprécié, écouté et représenté qu’en 2019. On entend gronder la vague verte d’un océan à l’autre!», affirme-t-il.

Journée d’action

Le samedi 14 septembre prochain, de midi à 14 h, le Parti vert du Canada organise une Journée d’action dans Mirabel. Pour y participer, rendez-vous sur la page Facebook de Julie Tremblay-C (@Partivertmirabel).

Femme d’affaires et chargée de cours à HEC Montréal, Julie Tremblay-C a toujours été interpellée par les modèles de consommation basés sur la croissance infinie, qui sont intenables à long terme, selon ses propres mots.  Aujourd’hui, son engagement politique est motivé par sa recherche de solutions concrètes et durables pour les générations futures.

Le Parti vert du Canada est un parti politique ni «de gauche ou de droite». Il se voit plutôt comme un amalgame de politiques progressistes sur le plan social, conservatrices sur le plan fiscal et écologiques en matière d’environnement.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top