- PUBLICITÉ -
Jonathan Lemire publie un livre sur le docteur Jacques Labrie

(Photo Michel Chartrand) - Benoît Charrette, député de Deux-Montagnes, Jonathan Lemire, auteur de Jacques Labrie, Écrits et correspondance, et Claude Carignan, maire de Saint-Eustache.

Jonathan Lemire publie un livre sur le docteur Jacques Labrie

Rébellions de 1837-1838

Lorsqu’il aborde le sujet des rébellions de 1837-1838, on est à même de constater toute la passion qui anime l’historien Jonathan Lemire. C’est cette passion qui l’a mené à publier un ouvrage intitulé Jacques Labrie, Écrits et correspondance, aux éditions Septentrion.

M. Lemire a d’ailleurs fait le lancement officiel de son ouvrage au Centre d’art La petite église, à Saint-Eustache, devant une salle bondée, il y a quelques semaines. Jacques Labrie, Écrits et correspondance porte sur la vie, les correspondances et les écrits du Dr Labrie. «Le projet s’est amorcé en 2002 au moment où je sortais, dit d’une collaboration avec Gilles Laporte (un professeur d’histoire et expert des patriotes), raconte Jonathan Lemire. Je me suis rendu compte que le docteur Labrie avait eu plus d’importance que je ne le pensais.»

Pour l’auteur, Jacques Labrie constitue «l’une des figures marquantes du premier tiers du XIXe siècle au Québec». Proche des patriotes Papineau, Viger, Blanchet, Neilson et Kimber, Jacques Labrie s’impose rapidement comme leader politique du comté des Deux-Montagnes. Cet homme, qui est aussi auteur, historien, médecin et officier de milice, joue en plus, un rôle déterminant dans les domaines de la médecine et de l’éducation. Jonathan Lemire en présente ici une biographie étoffée, suivie de sa correspondance, la plupart des lettres concernant notamment les affaires du pays ou la rédaction de son manuscrit, et de divers documents, dont plusieurs inédits, qui tracent un portrait complet de l’homme.

L’ouvrage de quelque 400 pages de Jonathan Lemire est divisé en trois sections distinctes. La première est constituée de la biographie du docteur Labrie, laquelle a obligé l’auteur à étoffer ses recherches pour amener des éléments qui n’étaient pas nécessairement très connus du médecin et personnage politique. Ainsi apprend-on qu’il a étudié à l’Université d’Édimbourg au début des années 1800, fait rarissime pour un canadien-français à l’époque. L’ouvrage contient d’ailleurs des illustrations de documents d’archives attestant que le docteur Labrie fréquentait l’Université.

La deuxième partie de Jacques Labrie, Écrits et correspondance porte sur la correspondance que Jacques Labrie a entretenue avec plusieurs personnages marquants de son époque, dont le gratin politique et social: Louis-Joseph Papineau, René-Joseph Kimber et Jacques Viger. L’intérêt de cette section réside dans le fait que l’on y retrouve le point de vue personnel de Jacques Labrie sur des sujets personnels comme la santé et la famille, mais aussi, et surtout sur la politique, particulièrement entre 1822 et 1827, cette dernière année étant celle de son élection.

La troisième partie rassemble des documents un peu plus disparates, mais que l’auteur jugeait essentiel d’inclure à l’ouvrage, pour être en mesure de mieux cerner le personnage historique qu’a été le Dr Labrie. On y trouve quelques documents portant sur la médecine. D’autres pages sont consacrées au comté de York, à des débats en Chambre et aux notes sur l’histoire du Canada, cette dernière section faisant une quarantaine de pages.

Jacques Labrie, Écrits et correspondance, de Jonathan Lemire, est en vente à la librairie Fortier, au Centre commercial Place Saint-Eustache, et au www.jonathanlemire.com.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top