- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

«Je compte bien revenir en forme!» – Jean Bouchard

Une tumeur est la cause du malaise qu’il a subi

Le maire de Mirabel, Jean Bouchard était présent lors de la dernière séance publique du conseil municipal qui se tenait le lundi 10 février. Il souhaitait ainsi faire le point sur son état de santé, en toute transparence. Il discutait des prochaines étapes liées à sa convalescence.

Rappelons que le premier magistrat a subi une opération au cerveau, le 21 janvier dernier, à l’hôpital du Sacré-Cœur de Montréal. Le tout s’est bien déroulé, assure-t-on. Ce dernier a d’ailleurs partagé la cause du malaise qu’il a subi à la veille du Nouvel An, lors d’un rassemblement avec ses proches à son chalet familial dans les Laurentides.

Selon les résultats pathologiques obtenus dernièrement, le malaise subi serait la conséquence d’une tumeur. L’élu municipal entreprend donc des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie.

«Hier soir, je suis allé faire un tour à l’hôtel de ville afin de remercier mes citoyens pour leurs appuis. Je tenais également à saluer mon conseil de ville et toute la direction générale pour le travail remarquable qu’ils font durant mon absence» , de partager Jean Bouchard, sur sa page Facebook publique.

«Même si je garde un œil sur tous les dossiers de la Ville, ma priorité pour le moment demeure ma santé. J’entreprends, avec une attitude très positive, des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie, et je compte bien revenir en forme!»

Tous unis

Le premier magistrat a d’ailleurs tenu à partager, de nouveau, sa gratitude envers les citoyens de Mirabel et de la région entière, des suites d’un grand nombre de messages de soutien reçus, au cours des dernières semaines. Le maire se dit donc en forme moralement, de même que physiquement.

Notons que les membres du conseil et les employés municipaux s’unissent tous derrière lui dans cette épreuve. Ils se disent d’ailleurs inspirés par le courage et l’esprit combatif dont l’élu fait preuve.

«J’entreprends présentement un combat et je l’envisage en nombre de rounds que je compte gagner, un à un!»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top