- PUBLICITÉ -
Isabelle Fortier écrit sa propre page

La libraire Isabelle Fortier aime transmettre sa passion pour la lecture.

Isabelle Fortier écrit sa propre page

Une histoire de famille d’entrepreneurs

Fille de l’épicier David Fortier, Isabelle Fortier lance sa première entreprise à l’âge de 16 ans: le club de gymnastique Excel Gym, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac. Enseignante d’éducation physique de formation, elle ne savait pas à cette époque que, plus de 25 années plus tard, elle deviendrait libraire!

Après ses études universitaires, la femme d’affaires native de Saint-Eustache fonde un centre sportif à Vaudreuil-Dorion. Un an plus tard, elle obtient un contrat d’enseignement à l’Académie Sainte-Thérèse.

Elle revient à l’entrepreneuriat un peu par la force des choses. Au décès de son père, en 1995, elle et deux de ses sœurs prennent la direction du supermarché IGA de Saint-Eustache. En 2000, elles vendent. Isabelle Fortier va alors travailler au restaurant de son frère pendant un an et demi. C’est finalement en 2003 qu’elle acquiert la librairie Les Arcades. «La vie a fait que j’ai quitté l’enseignement», reconnaît-elle. La Calumet-Pontoise admet toutefois que la vente de livres allie sa passion de la lecture et de l’éducation à son savoir de gestionnaire.

Plus jeune, elle s’orientait vraiment vers une carrière en éducation physique. Elle remarque tout de même que les tâches d’un enseignant sont semblables à celles d’un commerçant: organisation, planification, gestion. «J’ai vécu dans l’univers du commerce toute ma vie, rappelle-t-elle. À 12 ans, on travaillait à la caisse. J’entendais parler de commerce à tous les repas. Mon père partageait les repas avec nous. C’était ancré en nous. C’était naturel. J’ai aimé ça tout de suite.»

Faisant partie d’une famille de huit enfants, tous ont un jour ou l’autre été propriétaires de leur entreprise. Le grand-père Fortier était également commerçant. Il détenait un magasin général à Saint-Henri-de-Lévis.

Passionnée de lecture

La librairie Les Arcades existe depuis 1967 et a toujours été établie au centre commercial Place Saint-Eustache. C’est en 2009, après une période transitoire, que la boutique a changé de nom pour porter celui de la Librairie Fortier. On m’appelle encore la «p’tite Fortier», mentionne-t-elle. Auparavant, elle a presque doublé la superficie de la librairie passant de 1 700 à 3 000 pieds carrés, en plus d’informatiser l’inventaire. Aujourd’hui, quelque 35 000 titres sont suggérés à la clientèle.

Sa passion du livre, elle la vit depuis sa jeunesse où sa mère la grondait parce qu’elle pouvait lire jusqu’aux petites heures du matin. Son métier de libraire lui permet de transmettre cette passion auprès des enfants puisqu’elle organise, à travers le Québec et même en Ontario, des salons du livre dans les écoles. «Ça me touche de voir les enfants s’émerveiller en ouvrant un livre», affirme Mme Fortier.

Étant une librairie indépendante, c’est une façon de distinguer son magasin des grands du livre. En ce sens, Isabelle Fortier estime qu’il faut savoir faire preuve de créativité entrepreneuriale pour réussir en affaires. «Il faut avancer, sinon on s’ennuie», indique la libraire. La qualité du service à la clientèle, particulièrement dans le commerce de détail, est essentielle. «Il faut savoir foncer, prendre des risques», croit-elle.

Comme projets à venir, la femme d’affaires entend prendre de l’expansion en ouvrant de nouvelles librairies.

 

Nom du propriétaire: Isabelle Fortier

Nom de l’entreprise: Librairie Fortier

Date de création: mai 1967, 2009 (sous le nom Librairie Fortier)

Nombre d’emplois: 12

Sphère d’activité: commerce de détail

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top