- PUBLICITÉ -
Incendie à la Cabane à sucre Lalande: Ne pas laisser tomber les clients et... reconstruire!

Claude Charbonneau dit garder de beaux souvenirs de ces 10 ans comme copropriétaire de la Cabane à sucre Lalande et a donc bien l’intention de reconstruire le plus rapidement possible.

Incendie à la Cabane à sucre Lalande: Ne pas laisser tomber les clients et… reconstruire!

Malgré l’incendie qui a complètement ravagé, à Saint-Eustache, la Cabane à sucre Lalande, le lundi 9 décembre dernier, le copropriétaire Claude Charbonneau a fait savoir qu’il a l’intention de reconstruire le bâtiment qui célébrait cette année ses 100 ans le plus rapidement possible, en fait aussitôt que le dossier sera réglé avec ses assureurs. Entre-temps, M. Charbonneau a indiqué qu’il ne laissera pas tomber ses clients qui avaient réservé pour des réceptions au cours des prochains mois, en particulier les futurs mariés.

En entrevue avec LA CONCORDE, vendredi dernier, M. Charbonneau a mentionné qu’il allait tout faire pour continuer à servir ses clients. Déjà, il a référé certains de ceux qui avaient réservé pour la période des Fêtes vers d’autres établissements, comme les Salles de réception Constantin, à Saint-Eustache, et le Chalet du Ruisseau, dans le secteur de Saint‑Benoît, à Mirabel.

Pour ce qui est du prochain temps des sucres, M. Charbonneau a avoué que son épouse, Marie-Claude Perreault, et lui devront malheureusement mettre une croix sur cette période de l’année fort occupée pour eux. Encore une fois, il dirigera les clients qui le souhaitent vers d’autres établissements.

En ce qui a trait aux réceptions de mariage qui avaient déjà été planifiées pour les mois de juillet, août et septembre 2014, plus d’une cinquantaine au total, encore là, M. Charbonneau verra à ne pas laisser tomber les futurs mariés et leurs familles. Celui‑ci a cependant bon espoir de pouvoir tout reconstruire à temps pour le mois de juillet prochain et ainsi accueillir lui‑même les futurs mariés.

«C’est sûr que nous voulons continuer. J’ai 49 ans, ma conjointe en a 48 ans. Nous n’avons pas le goût de prendre notre retraite immédiatement. Mis à part la dernière semaine, que je veux effacer de ma mémoire, je conserve d’excellents souvenirs de ces dix années», a mentionné M. Charbonneau, la voix encore étranglée par l’émotion. Le matin même, celui‑ci avait d’ailleurs rencontré les employés, dont certains travaillent à la Cabane à sucre Lalande depuis plus de 30 ans. «C’est difficile pour tout le monde», a‑t‑il dit.

Rappelons que Claude Charbonneau et Marie-Claude Perreault se sont portés acquéreurs de la Cabane à sucre Lalande en 2004, au moment où Michel Lalande, devenu l’unique propriétaire en 1989, a pris sa retraite. M. Charbonneau connaissait bien l’endroit pour y avoir travaillé à partir de l’âge de 17 ans comme garçon de table, avec sa mère. C’était en 1982 et les propriétaires étaient alors les trois frères Lalande, soit Adélard, Michel et Normand qui, lui, était le conjoint de la mère de M. Charbonneau.

Notons, par ailleurs, que ce n’est pas la première fois que la Cabane à sucre Lalande, construite en 1913, est la proie des flammes en 100 ans d’histoire. En effet, peut‑on lire sur le site Web de l’entreprise, au début des années 1950, un incendie s’était déclaré dans la cuisine. Puis, en 1965, le feu avait rasé une salle de réception nouvellement construite et qui n’avait servi qu’une seule fois.

Enfin, pour toute demande, il est possible de joindre la Cabane à sucre Lalande par courriel, à l’adresse info@lalande.ca, ou encore, pour toute urgence, au 514‑912‑0591.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top