- PUBLICITÉ -
Inauguration du Carrefour institutionnel régional

(Photo Michel Chartrand) - Tous les locateurs, entrepreneurs et employés touchés de près ou de loin par le CIR ont posé pour la postérité à l’occasion de l’inauguration officielle du nouveau bâtiment.

Inauguration du Carrefour institutionnel régional

La réunion de plusieurs acteurs de la région

Collaboration, concertation, synergie. Tout ça sera possible au tout nouveau Carrefour institutionnel régional (CIR). L’édifice situé au 1, Place de la Gare, à Saint-Eustache a officiellement ouvert ses portes, le 10 février dernier. D’une superficie de 30 336 pieds carrés, le CIR accueille le Service de l’urbanisme de la Ville de Saint-Eustache, les bureaux de la MRC de Deux-Montagnes et du Centre local de développement (CLD) de la MRC de Deux-Montagnes, une antenne du collège Lionel-Groulx (CLG) et du Pôle universitaire des Basses-Laurentides, de même que le centre d’appels 911.

«Leur regroupement favorise une convergence qui ne pourra qu’être bénéfique pour la Ville, en consolidant la position de leader régional de Saint-Eustache, aux plans économique et social», a fait savoir le maire eustachois, Claude Carignan.

La construction du bâtiment de trois étages a débuté en juin 2008 pour prendre fin récemment. Situé à l’intersection des rues Saint-Viateur et Dorion, dans le Vieux-Saint-Eustache, le CIR a nécessité un investissement total de 6,5 millions de dollars, dont 5,5 millions proviennent de la Ville de Saint-Eustache. L’autre million a été investi par les locateurs pour aménager leurs locaux.

Le président de la Société de développement de Saint-Eustache, le conseiller municipal Patrice Paquette, a profité de l’occasion pour dévoiler le logo du CIR et, en compagnie du maire Claude Carignan, la plaque commémorative de l’édifice. Le logo représente, par son trio de courbes formant les initiales du nom, le centre et la direction à prendre.

M. Paquette a souligné que le nom Carrefour institutionnel régional voulait refléter cette synergie au développement. «Elle vise une réunion en un seul lieu, dans un endroit où les forces vives du développement de la MRC et de la Ville pourront se déployer», a-t-il fait savoir.

Le choix de l’endroit n’a pas été fait à l’aveuglette. Établi dans un quadrilatère stratégique de Saint-Eustache, le bâtiment est situé tout près du terminus, du futur complexe aquatique, du Complexe Walter-Buswell et de la bibliothèque municipale. Une décision qui permettra la revitalisation du sud de la ville, selon Patrice Paquette.

La directrice du CLG, Monique Laurin, a déclaré que cette antenne du collège témoigne de son «souci à mieux servir la population de la MRC de Deux-Montagnes».

Le président du Pôle universitaire des Basses-Laurentides, Élie Fallu, a souligné que la seule préoccupation du Pôle consiste en le «développement des gens de chez nous». Notons que l’organisation héberge également l’organisme Intégration Travail Laurentides.

Le préfet de la MRC et président du CLD, Yvan Patry, a indiqué que travailler de façon concertée est d’autant plus important dans le contexte économique actuel et que ce lieu est dédié à cela.

Tous les acteurs concernés, qui ont pris parole à l’inauguration officielle, se sont dit satisfaits et fiers de ce projet souhaitant qu’il en entraîne d’autres.

Place de la Gare

La Place de la Gare doit son nom à l’ancienne gare ferroviaire de Saint-Eustache, qui était en fonction jusqu’en 1940. La ligne a été implantée en 1881 par Charles-Auguste-Maximilien Globensky et d’autres associés.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top