- PUBLICITÉ -

Le rassemblement a eu lieu au parc Félix-Leclerc et on y accéèe notamment via la piste cyclable

Ils bravent la pluie en faveur de la protection des forêts

Malgré la pluie qui a tombé allègrement à certains moments, ce sont une cinquantaine de personnes, selon les organisateurs, qui ont répondu, samedi dernier, à l’appel lancé par le Regroupement écocitoyen de Saint-Marthe-sur-le-Lac, le Mouvement d’action régional en environnement (MARE) des Laurentides, ainsi que l’organisme REgarde citoyen de Saint-Joseph-du-Lac, de manifester en faveur de la protection des forêts et boisés urbains, des milieux naturels et des milieux humides.

Ce rassemblement, tenu au parc Félix-Leclerc, à Sainte-Marthe-sur-le-le-Lac, se voulait un appui aux participants de la Grande Marche pour la protection des forêts qui a pris fin le même jour à Québec. Amorcée à Ripon, en Outaouais, le 6 septembre dernier, cette marche a fait halte, les semaines suivantes, dans une vingtaine de municipalités. Parmi les revendications de ces marcheurs, mentionnons celle de protéger, malgré qu’ils aient été écartés par le gouvernement du Québec, une centaine de projets d’aires protégées prioritaires en terres publiques, dans le sud du Québec.

Des demandes aux élus municipaux

Plus précisément, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, les participants avaient globalement les mêmes préoccupations que celles des organisateurs de la Grande Marche pour la protection des forêts, mais avec des revendications plus précises sur le plan local qui ont été adressées aux élus de la MRC de Deux-Montagnes.

«Nos demandes sont de protéger 17 % du territoire dans chaque municipalité de la MRC de Deux-Montagnes et s’engager dans une démarche de reboisement afin d’augmenter le couvert forestier (canopée) de 50 %», d’expliquer, au nom du Regroupement écocitoyen de Saint-Marthe-sur-le-Lac, Guylaine Thibodeau, sur Facebook.

Parmi les participants, les organisateurs ont fait état de la présence de candidats aux élections municipales du 7 novembre prochain à Sainte-Marthe-sur-le-Lac et des représentants de plusieurs groupes environnementaux, dont, outre ceux qui ont organisé ce rassemblement, le Mouvement du Parc Sentier des Bois de Laval, ainsi que Nature Hudson de Hudson et Enviro-Nature,. La mairesse sortante de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus, n’était cependant pas présente, mais deux membres de son équipe y étaient.

Aussi, à la fin du rassemblement qui a été marqué par plusieurs discours, certains, toujours le parapluie à la main, ont pris part une petite marche symbolique qui les a menés jusqu’au fameux boisé qui, le 19 et 23 décembre dernier, a été saccagé à l’intersection du boulevard des Promenades et chemin d’Oka.

«Nous espérons toujours que ce précieux écosystème au coeur de notre centre-ville soit reboisé et préservé pour la santé environnementale de notre ville et  pour la santé et le bien-être de tous les citoyens», d’ajouter Mme Thibodeau, toujours sur Facebook, au sujet de ce secteur où un projet immobilier est projeté.

Notons, enfin, que les candidats qui étaient présents à ce rassemblement recevront sous peu les questions du Regroupement écocitoyen qui permettra de connaître leur position sur le volet environnemental.  Les réponses que ceux-ci fourniront seront publiées sur la page Facebook du Regroupement écocitoyen.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top