- PUBLICITÉ -
Il faut plus de concertation estime Daniel Goyer

Le candidat du Parti québécois (PQ) de Deux-Montagnes, Daniel Goyer, au futur site du deuxième parc industriel de Saint-Eustache, en bordure de la rue Dubois, un peu à l’est de la 25e Avenue.

Il faut plus de concertation estime Daniel Goyer

Développement du secteur industriel dans Deux-Montagnes

Convaincu de l’importance de mettre au premier plan les enjeux locaux à l’occasion de la campagne électorale provinciale, le candidat du Parti québécois (PQ) de Deux-Montagnes, Daniel Goyer, entend, s’il est élu, «consacrer une bonne partie de ses énergies à bonifier le potentiel industriel et commercial des parcs industriels de la MRC de Deux-Montagnes, de concert avec l’ensemble des intervenants en cette matière, car un dossier de cette ampleur n’est jamais l’affaire que d’une seule personne».

Durant son point de presse hebdomadaire qui s’est déroulé en face du futur parc industriel eustachois situé en bordure de la rue Dubois, un peu à l’est de la 25e Avenue, Daniel Goyer s’est engagé à «participer étroitement à la mise en place d’un forum de travail regroupant les représentants de la MRC et du CLD, les fonctionnaires d’Emploi-Québec et les intervenants régionaux du ministère du Développement économique, Innovation et Exportation, ainsi que de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac». Il souhaite par ailleurs une pérennité à ce comité.

En effet, la Ville de Saint-Eustache a fait dézoner 42 hectares de terrains il y a quatre ans à cet endroit, et les infrastructures sont déjà présentes. Il entend prendre l’initiative de réunir tous les acteurs concernés par ce dossier rapidement dans un prochain mandat s’il était élu, le 4 septembre prochain.

L’importance de trouver une niche

Avec la présence de plusieurs entreprises du domaine du béton dans la région (carrière, bétonnière, pavé, grossiste en brique), il estime que la région est bien positionnée pour former une grappe d’entreprises dans ce domaine de l’activité économique. «On a des assises en béton et, à ma connaissance, c’est très peu développé», dit-il.

«On n’est pas loin ici du concept de créneau d’excellence», explique le candidat du PQ dans Deux-Montagnes, pour qui il est essentiel de développer d’autres entreprises autour des acteurs principaux de l’économie régionale.

«La concertation que je souhaite voir s’établir autour du dossier de notre parc industriel 1 et 2 sera le noyau d’une action planifiée et elle déterminera aussi une orientation précise à donner au parc, dit-il. Elle passe, selon moi, par la présence sentie et dynamique d’un commissaire industriel compétent et bien outillé, qui engagera les ressources nécessaires pour la promotion de cet équipement stratégique.»

Développer l’emploi d’un point de vue local

Selon les données fournies par Daniel Goyer, 60 % des personnes qui habitent la MRC de Deux-Montagnes travaillent à l’extérieur des limites de celles-ci. Il voit dans le développement des espaces industriels eustachois une bonne occasion de créer de l’emploi localement. Autant du point de vue de la qualité de vie que de l’environnement, cette solution ne peut qu’être bénéfique. «Je connais les enjeux et je veux me brancher là-dessus», dit-il, soulignant par ailleurs que beaucoup de personnes travaillant dans l’aéronautique résident à Saint-Eustache. Il estime que le parc industriel de Saint-Eustache pourrait attirer des entreprises qui gravitent autour de ce créneau d’excellence.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top