- PUBLICITÉ -
Hommage au président pour ses 20 ans de soutien

Photo Pierre Latour

Hommage au président pour ses 20 ans de soutien

À l’ACJ des Basses-Laurentides

L’Accueil communautaire jeunesse (ACJ) des Basses-Laurentides tenait, au début de juin, son assemblée générale annuelle, au cours de laquelle, en toute fin, un hommage-surprise a été rendu au président du conseil d’administration de l’organisme, Ronald Bélisle, qui occupe ce poste depuis 20 ans.

«C’est un visionnaire et un habile gestionnaire, doté d’un caractère rassembleur et audacieux, a indiqué la directrice, Marie-Claude Renaud. Depuis qu’il est en poste, il a fait preuve de fidélité et de persévérance dans tous les dossiers traités. Son humanité à l’égard de tous est également remarquable.»

Selon l’ACJ, la qualité et la constance de son engagement et sa vision ont permis au regroupement d’augmenter et de stabiliser le niveau de service offert au sein de l’organisme.

Avant cet hommage, les administrateurs ont rappelé, en assemblée générale, avoir notamment travaillé, au cours de la dernière année, à l’amélioration des conditions de travail des employés, plus précisément en créant un régime d’épargne-retraite et en se penchant sur la question de l’équité salariale.

Au début de 2011, l’ACJ a aussi mis sur pied un comité de vie associative formé d’hébergés et d’une intervenante. «L’expression citoyenne est au cœur de nos préoccupations depuis plusieurs années, indique-t-on à l’ACJ. C’est à ce titre que nous mettons sur pied différents moyens afin de permettre aux gens que nous aidons de trouver une place à leur expression.» Outre le comité de vie associative, l’Accueil a aussi fait une visite à l’Assemblée nationale du Québec, participé à la Grande Collecte de Moisson Laurentides, à la Grande Guignolée et à la Nuit des sans-abri.

L’année a amené son lot de défis

Pour sa part, la directrice de l’ACJ, Marie-Claude Renaud, a soutenu que l’année 2010-2011 avait amené son lot de défis et de problèmes, mais que son équipe avait su redoubler d’ardeur au travail. Dans son bilan annuel, elle a souligné que les maisons d’hébergement de l’ACJ avaient accompagné plus de 700 personnes au cours de la dernière année. Ce résultat est d’autant plus méritoire que, compte tenu du manque de personnel, l’ACJ ne croyait pas être en mesure de soutenir autant de jeunes cette année.

L’ACJ a aussi souligné le travail des stagiaires – ils sont plus de 80 à avoir travaillé au sein des ressources depuis 1995 – pour les quelque 1 360 heures d’accompagnement qui ont été effectuées au cours de cette année.

Dans les événements qui ont marqué 2010-2011, soulignons le stage en Afrique effectué par trois intervenants en février dernier grâce à une collaboration avec l’organisme Saint-Camille-de-Lellis, qui œuvre auprès de personnes ayant des troubles de santé mentale. L’ACJ a aussi tenu deux activités de financement, au festival Arts en fête et à la Fête des neiges, qui lui ont permis d’amasser 6 758 $, laquelle somme a été utilisée pour les services aux hébergés.

La directrice Marie-Claude Renaud a pour sa part donné une conférence sur l’itinérance sociale à Deux-Montagnes, en septembre dernier. L’organisme assure aussi sa présence au sein des instances régionales, notamment par des représentations au sein de différentes tables de concertation en lien avec sa mission.

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

La meilleur des aventures sucrées
- PUBLICITÉ -
Top