- PUBLICITÉ -
Grand rassemblement d’organismes à Québec

Un nouveau logo et des oiseaux porteurs de messages d’espoir pour les organismes communautaires.

Grand rassemblement d’organismes à Québec

Semaine de visibilité de l’action communautaire

Pas moins de 200 travailleurs du milieu communautaire des Laurentides profiteront de la Semaine de visibilité de l’action communautaire, qui se tient jusqu’au samedi 26 octobre prochain, pour rendre visite aujourd’hui (mercredi) au gouvernement Marois, devant le parlement de Québec, afin de lui rappeler qu’ils attendent impatiemment le rehaussement de leur soutien financier annuel.

La présidente du Collectif communautaire de Deux-Montagnes et Mirabel Sud, Marie-Claude Renaud, de l’Accueil communautaire jeunesse (ACJ) des Basses-Laurentides, a profité du dévoilement d’un nouveau logo, lundi matin, à La Mouvance, Centre de femmes, pour inviter tous les travailleurs du secteur communautaire à embarquer dans l’un des 50 autobus qui partaient des 16 régions du Québec, dès l’aube, le mercredi 23 octobre, pour se rendre dans la Vieille Capitale.

Sous le thème Je soutiens le communautaire, les travailleurs se rassembleront devant l’Assemblée nationale avec un oiseau de papier porteur d’un message d’espoir. «On veut pouvoir réaliser notre mission sans être stressé par le manque d’argent. On veut être disponible pour le monde», mentionne l’un de ces oiseaux.

Les travailleurs s’attendent tout de même à croiser quelques élus. «On s’attend à entendre nos élus nous parler de leurs intentions à l’égard de nos revendications», a fait savoir l’agent de liaison au Regroupement des organismes communautaires (ROC) des Laurentides, Benoit Larocque.

«Depuis 2008, il y a eu des promesses de rehaussement, mais on n’a encore rien eu. On veut que le gouvernement respecte ses engagements», a indiqué Mme Renaud, en précisant que les organismes communautaires de la région des Laurentides souffrent d’une insuffisance de fonds se chiffrant à quelque 11 millions de dollars.

Et le terme souffrir n’est pas un vain mot, selon ce qu’en dit Mme Renaud. «Le manque de financement se traduit par l’appauvrissement des organisations et un essoufflement des responsables engendré par la recherche de financement. De plus, les demandes d’aide au sein de la population sont croissantes», a‑t‑elle indiqué.

Les représentants d’organismes membres du Collectif estiment que cette période jugée de préélectorale provinciale par certains est le moment idéal pour passer leur message.

Les organisations communautaires ont, par ailleurs, fait circuler une pétition pour obtenir l’appui de la population à leur requête. Jusqu’à présent, ils ont recueilli 75 000 signatures. Maintenant, ils réclament des engagements concrets.

Par ailleurs, le Collectif communautaire de Deux-Montagnes et Mirabel Sud a donc maintenant un nouveau logo décoré d’une belle tulipe rouge au feuillage vert. Des couleurs symboliques s’il en est: le rouge représentant le cœur et le vert, l’espoir.

La conception du logo a été réalisée avec la collaboration des étudiants en infographie du Centre de formation professionnelle L’Émergence.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top