- PUBLICITÉ -

Le sénateur Claude Carignan juge que la pension à vie qui est versée à l’ex-gouverneure générale n’a «aucun sens», d’où cette pétition qu'il a déposée.

Gouverneur général: Claude Carignan propose de retirer la pension à vie

Dans une pétition, mise en ligne hier, le sénateur Claude Carignan propose de retirer la pension à vie et les budgets de représentation de tout ancien gouverneur général n’ayant pas complété un cycle de cinq années consécutives dans ses fonctions.

À la suite du dépôt, le 30 mars, de son projet de loi S-232 visant à éliminer la pension à vie et les frais de représentation de l’ancienne gouverneure générale, Mme Julie Payette, celui qui fut maire de Saint-Eustache de 2000 à 2009 a été inondé de messages d’appui provenant de toutes les régions du Canada.

« Les Canadiennes et les Canadiens sont profondément choqués de cette situation indécente et ils veulent prendre la parole », affirme le sénateur Carignan qui a donc décidé de lancer une pétition pancanadienne enjoignant le gouvernement à corriger cet anachronisme.

Rappelons que l’ancienne gouverneure générale qui a quitté volontairement ses fonctions après seulement trois ans et six mois, a droit pour le restant de sa vie à une pension annuelle de 150 000 $ ainsi que d’un budget de fonction et de représentation de l’ordre de 206 040 $, également annuel.

Pour le sénateur Carignan, il est important de corriger cette situation « complètement indécente ».

« Comme je l’ai mentionné lors du dépôt de mon projet de loi, d’un simple point de vue d’une administration publique rigoureuse, il est inconcevable et insoutenable qu’une personne ne complétant pas son mandat reçoive automatiquement une pension à vie, peu importe le temps que cette personne aura consacré à sa fonction. Madame Payette a occupé son poste pendant environ 3 ans et 6 mois. Selon la loi actuelle sur le gouverneur général, une personne pourrait occuper son poste trois ans, deux ans, six mois ou même deux semaines et elle aurait droit automatiquement à ces avantages financiers. Ça ne fait aucun sens », de s’indigner le sénateur Carignan.

Appuyé par un député

Le député conservateur Luc Berthold a accepté de parrainer cette pétition électronique que l’on retrouve sur le site de la Chambre des communes.

« Les citoyens sont outrés avec raison, et il est temps de le dire directement au premier ministre Trudeau. Il est le grand responsable de ce fiasco! Le projet de loi S-232 du sénateur Carignan doit passer le plus rapidement possible. Quand on démissionne de son emploi, on n’a pas droit à l’assurance-emploi. Pourquoi Julie Payette a-t-elle droit elle à une pension à vie? J’invite toutes celles et ceux qui sont aussi choqués que nous par cette situation inacceptable à signer et à partager cette pétition », a souligné le Luc Berthold.

La pétition sera en ligne pour 60 jours et les citoyennes et citoyens sont invités à la signer dans les meilleurs délais et à la faire circuler largement sur leurs réseaux sociaux. On peut accéder à cette pétition en suivant le lien suivant : Pétition e-3314 – Pétitions (noscommunes.ca).

LIRE AUSSI

Pension à vie à Julie Payette: le sénateur Carignan veut corriger la situation

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top