- PUBLICITÉ -

Photo Benoît Bilodeau – Avec l’arrêt de la navette ferroviaire à la fin de la présente année, c’est notamment via la ligne 404, déjà en opération, qu’il sera possible de se rendre à Montréal à partir de Deux-Montagnes.

Fin de la navette ferroviaire le 31 décembre et nouvelles mesures d’atténuation

Tout en dévoilant de nouvelles mesures d’atténuation qui entreront en vigueur à compter du 2 novembre prochain, Mobilité Montréal a annoncé que la navette ferroviaire circulant entre les gares Deux-Montagnes et Bois-Franc cessera ses activités définitivement le 31 décembre prochain, soit quatre mois et demi avant la date prévue.

Avec la fermeture du tunnel du mont Mont-Royal, en raison des travaux du Réseau express métropolitain (REM), les usagers des gares Deux-Montagnes et Grand-Moulin devaient, depuis le 8 mai dernier, emprunter cette navette ferroviaire pour se rendre vers le centre-ville de Montréal ou en revenir, en plus de transiter chemin faisant dans des autobus, puis le métro. Une mesure qui devait normalement avoir cours jusqu’à la mi-mai 2021.

En lieu et place, Mobilté Montréal, qui regroupe une vingtaine de partenaires liés au transport collectif dans le Grand Montréal, estime «être en mesure d’offrir un service qui était meilleur qu’avec la navette ferroviaire» avec les mesures d’atténuation qu’elle a annoncées le jeudi 17 septembre dernier puisque les correspondances seront éliminées et le temps de parcours amélioré.

Les mesures annoncées

Parmi ces mesures qui s’ajoutent au service déjà offert, la ligne 404, entre les gares Grand-Moulin et Deux-Montagnes et le centre-ville montréalais, devient désormais le meilleur moyen pour y accéder durant les heures de pointe. Initialement planifiée en dehors des heures de pointe, cette ligne a été étendue dès sa mise en place et demeurera disponible en tout temps, y compris les soirs et les fins de semaine. Également, deux nouveaux départs s’ajouteront en heures de pointe.

Par ailleurs, les usagers devant se rendre dans l’arrondissement Saint-Laurent pourront opter pour la ligne 499, qui va de la gare Deux-Montagnes vers le métro Côte-Vertu. La ligne 498, qui propose un déplacement entre le terminus Saint-Eustache et le centre-ville de Montréal, avec un arrêt à la gare Sainte-Dorothée, pourra aussi être privilégiée.

À tout cela, on note, en outre, l’aménagement d’accotements pour autobus sur les autoroutes 640, 13, 15 et 25.

Des mesures qui se veulent satisfaisantes

«Ces mesures d’atténuations sont, dans l’ensemble, alignées aux demandes [que nous avions] émises. Bien que tardives, nous les accueillons donc favorablement. [Elles] vont permettre des temps de parcours plus courts, plus prévisibles, en plus de donner une plus grande flexibilité sur les parcours utilisés», a fait savoir, sur Facebook, l’un des porte-paroles du Comité des usagers du train de Deux-Montagnes, Francis Millaire, tout en remerciant notamment le maire de Deux-Montagnes, Denis Martin, pour son soutien tout au long du processus.

Invité justement par votre hebdo L’ÉVEIL à commenter la situation, le maire Denis Martin tient à rappeler que «notre implication a été des plus intenses depuis la première annonce insatisfaisante pour nos citoyens» et que «nous sortons gagnants de ces annonces».

«Avec la pandémie, le nombre d’usagers entre Bois-Franc et Deux Montagnes est passé de 8 000 à seulement 250 passages quotidiens. Cette baisse permet une fermeture plus rapide de la navette ferroviaire et est acceptable pour les usagers. Nous avons obtenu les navettes directes au centre-ville et vers le métro Côte-Vertu. C’est ce que nous demandions depuis le début. Cette solution est très acceptable et nous ne pouvons que saluer cette confirmation aujourd’hui», de mentionner, par courriel, M. Martin, précisant avoir aussi obtenu l’assurance qu’un suivi sera assuré au fur et à mesure que le volume d’achalandage augmentera.

Heureux de ce plus récent dénouement, M. Martin a tenu, enfin, à remercier le gouvernement pour son écoute.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top