- PUBLICITÉ -
Fabre: le libéral Gilles Ouimet succède à Michelle Courchesne

Le libéral Gilles Ouimet est le nouveau député de Fabre.

Fabre: le libéral Gilles Ouimet succède à Michelle Courchesne

Élections 2012

Malgré la décision de la ministre Michelle Courchesne de ne pas solliciter un quatrième mandat consécutif, elle qui a été élue une première fois en 2003, les électeurs de la circonscription électorale de Fabre ont décidé, mardi soir dernier, de faire à nouveau confiance au Parti libéral du Québec (PLQ) pour les représenter, en choisissant Gilles Ouimet. 

Avocat de formation et ex-bâtonnier du Québec pour l’année 2010-2011, le libéral Gilles Ouimet l’a, en effet, emporté en obtenant 13 405 voix (37,66 %), 3 480 de plus que le candidat du Parti québécois (PQ), François-Gycelain Rocque. Ce dernier a totalisé 9 925 voix (27,88 %) au terme de cette soirée d’élection, et ainsi s’est assuré de la deuxième position.

Cependant, M. Rocque a vu la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ), Dominique Anglade, lui souffler dans le cou puisque celle-ci a obtenu 9 853 voix (27,68 %), à peine 72 de moins que le candidat péquiste. Les quatre autres candidats en lice, Wilfried Cordeau (1 260), de Québec solidaire (QS), Jean-François Lepage (547), du Parti vert du Québec (PVQ), Bruno Forget (398), d’Option nationale (ON), et Philippe Mayrand (207), candidat indépendant, ont terminé respectivement en quatrième, cinquième, sixième et septième position.

Pour le libéral Gilles Ouimet, les premiers résultats, dévoilés à 20 h 28, n’ont pas été des plus encourageants puisqu’il se situait en troisième position, derrière la caquiste Anglade et le péquiste Rocque. Les résultats suivants, arrivés presque une demi-heure plus tard, lui ont permis de se réjouir davantage, lui qui devançait alors la candidate caquiste pour occuper la première position. Par après, l’avance du candidat libéral s’est accrue graduellement. Ce n’est qu’à 21 h 55 que la victoire de M. Ouimet a officiellement été confirmée qu’après que 57 des 180 boîtes de scrutin aient été dépouillées. Son avance sur son adversaire péquiste était de 784 voix (3 875 contre 3 091) et n’a cessé de croître par après.

Alors qu’il était que de 57 % en décembre 2008, le taux de participation a été, cette fois, de 72,20 %. En effet, 35 965 des 47 199 électeurs inscrits ont exercé leur droit de vote durant la journée du 4 septembre. En tout, 370 (1,03 %) des bulletins ont été rejetés, comparativement à 517 (1,51 %) en 2008.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top