- PUBLICITÉ -
Et voici Miss Québec 2012

Arborant fièrement couronne et bannière lors de la séance de photos ce jeudi, Malory Boursiquot s’est prêtée au jeu sous les flashs de notre photographe.

Et voici Miss Québec 2012

Malory Boursiquot

Toujours aussi ravissante, mais avec en prime, les yeux pétillants de bonheur, Malory Boursiquot, de Boisbriand, arborait fièrement couronne et bannière lors de la séance de photos qui se déroulait chez elle, ce jeudi.

Il faut dire que la jeune femme de 26 ans a de quoi être fière. Élue Miss Québec 2012 le 14 janvier dernier, à l’hôtel Sandman de Longueuil, Malory s’est distinguée parmi ses semblables après avoir cumulé suffisamment de bonnes notes depuis les tous débuts de son aventure au pays des Miss.

Notée sur son maintien, sa posture et sa conduite avec les autres participantes tout au long de son parcours, Malory a également eu à répondre à quelques questions lors de la grande finale. Si cette dernière a avoué, en décembre dernier, lors d’une entrevue à nos journaux, ressentir une peur profonde lorsque vient le temps de s’exprimer en public, c’est plutôt une femme nouvelle et en pleine possession de ses moyens qui tenait la barre fermement ce matin-là. «Même s’il reste toujours un petit papillon dans l’estomac, j’ai réussi à passer par-dessus», explique-t-elle en souriant.

Horaire chargé à venir

L’année 2012 sera une année chargée pour Malory. Son nouveau titre la conduira vers quelques destinations exotiques afin d’y représenter le Québec. On parle ici du Mexique, de Los Angeles, Las Vegas, les Bahamas et la Guadeloupe, entre autres.

«Je dois rencontrer les organisateurs, la semaine prochaine, pour tout mettre au point. De ce que j’ai entendu, jusqu’à maintenant, c’est qu’il y a quelques destinations qui seront choisies par moi ou les organisateurs», dit-elle.

Si sa présence est requise en terres étrangères, Malory devra aussi s’afficher lors d’évènements provinciaux: «Je devrais être présente, par exemple, au Carnaval de Québec ou encore au Festival de jazz. Encore une fois, tout cela me sera confirmé la semaine prochaine.» Une chose est sûre, l’emploi du temps sera chargé.

«J’ai parlé avec les parents de la dernière Miss Québec, Anick Croels. Ils m’ont dit de ne pas m’en faire, car leur fille étudiait aussi et elle a été capable de gérer son horaire. Ce qui est un peu plus difficile, par contre, concerne nos copains. Ils doivent être patients pour l’année à venir, car nous sommes bien occupées parfois», souligne Malory.

Projet d’art et collecte de fonds

Malory Boursiquot compte profiter de son titre pour mettre sur pied son atelier d’art à l’hôpital Sainte-Justine. «Je souhaiterais voir ce projet se concrétiser cet été. Pour cela, je dois également réaliser une collecte de fonds. C’est un projet que je veux soumettre aux organisateurs de Miss Québec», dit-elle.

Quant à une éventuelle participation au Concours Miss Canada 2012, Malory a préféré jouer la carte de la prudence. «Je vais d’abord commencer par Miss Québec pour voir comment tout ça se déroule et ensuite je déciderai», de conclure la jeune femme en riant.

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top