- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Enquête sur des agressions sexuelles à Saint-Eustache

La Division des projets d’enquêtes spécialisés de la Sûreté du Québec, en collaboration avec le Service de police de Saint-Eustache, la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville, ainsi que les services policiers de Laval et de Deux-Montagnes, a installé le mardi 18 septembre dernier sa caravane sur la rue Saint-Laurent, à Saint-Eustache, afin de faire du porte-à-porte dans le voisinage pour tenter de faire progresser une enquête sur des agressions sexuelles ayant eu lieu dans ce secteur. Au total, pas moins de 70 policiers ont parcouru les environs.

En fait, il s’agit de trois agressions sexuelles qui se sont déroulées sur une période de 15 années. La première est survenue le 24 mai 1996 vers 2 h 15, sur la rue Saint-Laurent; la deuxième, le 8 octobre 2001 vers minuit 30 dans la même rue; et la troisième a eu lieu le 25 octobre 2011, vers 6 h, sur la rue Pierre-Laporte.

Certains éléments d’enquête concordent et portent à croire qu’il pourrait y avoir un lien entre ces trois agressions. Un seul et même individu de race blanche, parlant français, de taille moyenne et âgé de 35 à 55 ans, serait le suspect numéro un.

Dans chacun des trois cas d’agression, les victimes âgées dans la vingtaine marchaient seules. Elles ont été agrippées et traînées dans un endroit tout près pour être violées.

Toute personne qui aurait des informations pouvant faire avancer cette enquête est priée de communiquer avec la Centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.

Un homme retrouvé mort dans son logement

Par ailleurs, le Service de police de Saint-Eustache a confirmé qu’un homme de 70 ans avait été découvert sans vie à l’intérieur d’un logement dans le bloc appartement du 93, rue Lavoie, à Saint-Eustache.

Des membres de la famille n’avaient pas de nouvelles depuis un bon moment. Le concierge de l’immeuble a fait une vérification du logement du locataire et il a découvert l’individu inanimé. Il y a présentement une enquête, mais tout indique que l’homme soit décédé de causes naturelles.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top