- PUBLICITÉ -
Encourager la conciliation travail-famille pour les travailleurs

Josée Blondin

Encourager la conciliation travail-famille pour les travailleurs

Lancement du portail [http://concilactions.ca]

La Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Eustache, Deux-Montagnes, Sainte-Marthe-sur-le-Lac a dévoilé, le 31 octobre dernier, son portail Web [http://concilactions.ca] devant plusieurs dizaines d’adhérents réunis pour l’occasion à l’auberge santé et spa L’Oasis de l’île. Un projet qui comptait parmi les axes de travail prioritaires de l’équipe dirigeante de la Chambre et qui est le résultat de plusieurs mois de réflexion.

«Considérant que la main-d’œuvre change avec une augmentation des jeunes familles, une hausse des familles monoparentales, un accroissement des familles avec un parent à charge. La Chambre doit sensibiliser ses entreprises à cette réalité et offrir un climat et des conditions de travail attrayants pour leur main-d’œuvre», a expliqué le directeur général Michel Goyer.

Pour la coordinatrice partenariat, Kathia Legault, il y a même urgence à agir: «Il est dur de retenir la main-d’œuvre. On risque une pénurie sur certains secteurs. Il faut des mesures concrètes: horaires aménagés, télétravail et ainsi de suite.»

Basé sur la trousse d’implantation de mesures de conciliation travail-famille-maternité conçue en 2009 par la Table d’employabilité femmes des Basses-Laurentides, ce portail informe et sensibilise les employeurs sur la démarche. Le site Web se veut, dit‑on, une véritable référence qui permettra aux employeurs de passer à l’action. «C’est un outil efficace et accessible», note la présidente de la Chambre, Julie Ladouceur.

Concrètement, le site, financé en partie par le ministère de la Famille du Québec, décline toutes les étapes nécessaires à la mise en place de cette conciliation travail-famille: formation d’un comité, définition du contenu, implantation des mesures et leur évaluation.

D’autre part, le site se veut une plate-forme qui reconnaîtra les bons coups en la matière en soulignant les entreprises qui se démarquent. La Chambre bonifiera et actualisera ce portail en regard des initiatives qui auront été prises dans la région. «Certaines entreprises sont de très bons exemples comme la Caisse Desjardins», de signaler Kathia Legault.

Présente à cet atelier donné par la conférencière Josée Blondin, d’Intersources, à l’heure du petit déjeuner, Julie Hubert, vice-présidente des Vergers Lafrance, à Saint-Joseph-du-Lac, témoigne: «J’ai 20 employés à l’année et 130 en saison. La gestion des ressources humaines, c’est donc très important pour moi. On fait déjà des choses en faveur de nos employés en leur permettant de partir plus tôt certains jours. Mais il faudrait rendre cela plus formel. Je veux m’entourer d’une équipe qui a envie de s’impliquer, de rester longtemps dans l’entreprise. Cette gestion est prenante, mais on peut se faire aider par des ressources externes. C’est un travail au bénéfice à long terme.»

La sensibilisation des entreprises sur le sujet va se poursuivre. En mai 2014, la Chambre va ainsi remettre un prix reconnaissance à une entreprise de la MRC de Deux-Montagnes qui se démarquera en matière de conciliation travail-famille.

Et la présidente Julie Ladouceur de conclure: «Le but de tout gestionnaire est d’attirer et garder une main-d’œuvre qualifiée. Entreprendre une démarche de ce genre peut devenir un excellent argument de recrutement!»

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top