- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Encore beaucoup à faire sur la couronne nord

Collecte des matières organiques

Dans la foulée de son Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles (PMGMR) 2015-2025, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a tenu cinq séances d’information, dont une s’est déroulée sur la couronne nord, le 8 avril.

Il s’agit du deuxième PMGMR, après celui de 2006. «Avec le premier PMGMR, on a réalisé de belles avancées au niveau des matières recyclables», a pointé le président de la commission de l’environnement, Stéphane Boyer.

Ce deuxième PMGMR vise essentiellement à faire passer le taux de papier, carton, plastique, verre et métal résiduels recyclés de 60 % à 70 % d’ici 2020, à mettre l’accent sur la collecte des matières organiques (de 14 % à 60 %) et à réduire le plus possible les résidus domestiques destinés à l’enfouissement. «En 2013, 1,2 million de tonnes de déchets ont été envoyées à l’enfouissement. D’ici 2025, nous souhaitons réduire ce chiffre de moitié, à 0,7 million de tonnes», a indiqué Michel Allaire, de la CMM.

Le défi? Les matières organiques (compostage), qui occupent actuellement 40 % de notre sac de déchets. Le reste, 33 %, est constitué de matières recyclables et 27 %, de résidus ultimes.

Horizon 2015-2017

La couronne nord regroupe cinq MRC (L’Assomption, Les Moulins, Thérèse-De Blainville, Mirabel et Deux-Montagnes), pour une population de 588 500 personnes. Or, comme la gestion des matières résiduelles incombe à chaque municipalité, le défi est de taille. «Dans notre cas, on parle de 18 entités différentes», pointe Charles Dubuc, coordonnateur de la Table des préfets et élus de la couronne nord, soit 17 municipalités et 1 MRC (L’Assomption).

Le territoire est actuellement desservi par quatre lieux d’enfouissement et deux centres de tri, à Lachenaie et Lachute. Plusieurs entreprises privées de compostage, dont BFI à Terrebonne et deux autres à Sainte-Anne-des-Plaines et Mirabel, parsèment également le territoire. C’est sur cette offre de services déjà existante que la couronne nord compte prendre appui.

Plus près de nous, les municipalités des MRC de Thérèse-De Blainville, Mirabel et Deux-Montagnes souhaitent offrir la collecte des matières organiques à leur population d’ici 2017, malgré qu’aucun plan n’ait encore à ce jour été déposé. Guillaume Tremblay, maire de Mascouche et membre de la commission de l’environnement de la CMM, soutient que la volonté des élus de la couronne nord, et donc des 18 entités, demeure le travail d’équipe et que des propositions seront déposées sur la table d’ici les prochains mois. «On va travailler ensemble et rapidement pour arriver avec des projets concrets», a-t-il assuré.

Dans les faits, précise pour sa part M. Dubuc, six scénarios ont déjà été envisagés, dont l’implantation d’une usine de biométhanisation sur le territoire. Or, l’option retenue (le 7e scénario) sera finalement de travailler avec les infrastructures privées déjà existantes ou en voie de développement. Une deuxième alternative, celle du compostage fermé, pourrait être envisagée, au besoin, d’ici 2020.

Le dépôt du PMGMR est prévu au début de l’année 2016. Pour en savoir davantage, visitez le [www.cmm.qc.ca].

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Gagnez 1000$ en cartes-cadeaux, gracieuseté de Hamster Espace Papier

Gagnez 3000$ en forfait Mariage
- PUBLICITÉ -
Top