- PUBLICITÉ -
Equipe Daviau

Les candidats de l’Équipe Isabelle Daviau.

Élections à Deux-Montagnes: L’Équipe Isabelle Daviau veut préparer l’avenir maintenant

Pour améliorer la qualité de nos services, investir dans notre cadre de vie et espérer une diminution des taxes à terme, il faut dégager une marge de manœuvre financière. Pour l’Équipe Daviau, qui se présente à Deux-Montagnes, cela passe par un contrôle des coûts, des ententes avec les villes voisines, mais surtout, de nouveaux développements résidentiels. L’avenir est à la densification et à la verticalisation, mais il faut le faire dans un cadre cohérent et respectueux des résidents actuels et de l’identité de chaque quartier.

«La vérité, c’est que le bilan comptable de Deux-Montagnes s’est surtout amélioré parce que les municipalités ont bénéficié d’une période de réinvestissement dans les infrastructures des paliers provincial et fédéral», estime Isabelle Daviau, candidate à la mairie de Deux-Montagnes. «Notre promesse est concrète, ajoute-t-elle, on va écouter et agir pour transformer durablement Deux-Montagnes: pour la sortir du rouge et la remettre dans le vert».

La face cachée du bilan financier

Selon Isabelle Daviau, les résultats financiers de l’administration actuelle cachent une bien triste vérité. Deux-Montagnes est dans une situation de déficit structurel, qui n’est pas prête de s’arranger si rien n’est fait, faute de territoire pour se développer horizontalement.

«Quatre ans plus tard, on se demande ce que l’équipe du maire a fait de tellement «autrement». Ce n’est pas l’émergence désorganisée de triplex ou de tour à condos distribués n’importe où qui va changer le cours des choses», affirme la candidate à la mairie.

Elle poursuit ainsi: «Si on veut pouvoir investir dans notre qualité de vie, diminuer les tarifs de nos loisirs et de nos services, connecter nos quartiers avec des corridors verts et des circuits d’activités de loisirs et de plein air, accessibles été comme hiver, on n’a pas le choix. Il faut grandir en réurbanisant intelligemment».

Faire croître et encadrer le développement

La migration des familles vers le nord de Montréal ne s’arrêtera pas et l’Équipe Daviau veut faire en sorte qu’elles choisissent Deux-Montagnes pour s’établir. Pour ce faire, il faut conjuguer aménagement, transport et environnement en diversifiant l’offre de logements tout en stimulant l’aménagement et la préservation d’espaces verts.

«Si rien n’est fait dans le prochain mandat, et encore plus, si on veut profiter au maximum de l’arrivée du Réseau électrique métropolitain (REM), ceux sont les villes voisines qui profiteront de ces nouveaux résidents, tandis que nous, nous ne verrons passer que leurs autos dans nos stationnements incitatifs. Ce serait un non-sens total. Si d’autres le font, pourquoi pas nous? Donnons-nous le goût d’attirer de nouveaux résidents et de conserver ceux qui y vivent», de conclure Mme Daviau.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top