- PUBLICITÉ -

L’école serait située sur la petite côte des Anges, à l’intersection de la rue Saint-Jacques.

École secondaire à Saint-Augustin: La Ville de Mirabel presse la CMM d’agir pour sa construction

Depuis des années, la Ville de Mirabel insiste pour obtenir une école secondaire dans le secteur de Saint-Augustin, où la population a connu une très forte croissance. Récemment, ces démarches ont mené à des avancées importantes. Il ne reste qu’une seule étape à franchir d’ici à ce que le projet se concrétise: que la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), dont Mirabel fait partie, intègre ce projet à son Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD).

Il y a plusieurs mois déjà, une décision favorable a été obtenue de la Commission de la protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) pour l’utilisation du terrain visé pour la construction de cette école, qui sera située sur la petite côte des Anges, à l’intersection de la rue Saint-Jacques. L’établissement, qui sera ainsi construit juste à côté du futur complexe aquatique de Mirabel, générera une transformation positive de tout le cœur de Saint-Augustin, où seront créés un dynamisme attrayant et une belle vitalité.

L’emplacement de l’école secondaire, à proximité de services et d’infrastructures sportives, est non seulement une valeur ajoutée pour les élèves, mais elle minimise du même coup l’empreinte au sol de la construction de cette école, puisque les équipements et les stationnements seront partagés.

Autres avis favorables

Outre la décision favorable de la CPTAQ, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a confirmé la venue de cette polyvalente, dans une annonce publique faisant état de 14 écoles secondaires qui seront construites dans la province. La ministre Sylvie D’Amours, responsable de la région des Laurentides, a aussi offert un appui de taille en intervenant pour faire valoir l’importance de ce projet aux autorités, ce qui a contribué à des avancées majeures dans ce dossier.

Un avis favorable a également été obtenu, le 3 mars dernier, de la part de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest. Cet avis stipule ceci: «À la lumière de notre analyse et après avoir consulté les ministères et organismes gouvernementaux concernés par l’aménagement du territoire, j’ai le plaisir de vous aviser que le projet de règlement est conforme aux orientations gouvernementales en matière d’aménagement du territoire.»

La ministre a aussi ajouté que «Les modifications au périmètre urbain proposées par ce projet de règlement visent à répondre à un besoin circonscrit en espace pour les fins du nouvel établissement scolaire, lequel s’insérera dans un milieu offrant de multiples équipements, des infrastructures et des services existants nécessaires à la vie de la collectivité

Il s’agit là d’un message très fort passé à la CMM, qui doit maintenant prendre en compte cette décision gouvernementale et l’intégrer dans son PMAD.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top